UA-59106369-4

Le Barça sacré Champion !

La Barça a remporté hier soir le titre de champion d’Espagne en battant l’Atletico Madrid 1-0 au terme de l’avant dernière journée. Le premier trophée avant un possible triplé.

C’est fait. Le F.C. Barcelone a récupéré son titre de champion d’Espagne, un an jour pour jour après l’avoir cédé précisément à l’Atletico Madrid. L’équipe de Luis Enrique a dû beaucoup travailler, supporter l’arbitrage maison d’Undiano Mellenco, et attendre un éclair de génie de Messi pour gagner 1-0 sur le terrain des Colchoneros. Une victoire méritée qui récompense une année 2015 spectaculaire. C’est maintenant le temps des célébrations, avant de se concentrer de nouveau pour la finale de la Copa del Rey le 30 mai, puis celle de Ligue des Champions le 6 juin.

Un début de match difficile pour le Barça.

Diego Pablo Simeone avait prévenu : son équipe devait gagner le match à tout prix, même si cela devait faire le jeu de son voisin honni, le Real Madrid. Les Rouges et Blancs, emmenés par Griezmann sur le front de l’attaque, commencèrent donc par faire un pressing tout terrain pour gêner la sortie de ballon des Blaugrana, hier de couleur pistache. Une pression qui entraina deux situations très chaudes sur les buts de Claudio Bravo, d’abord sur une tête de Gimenez (8ème minute) puis un tir à bout portant de Griezmann, signalé hors-jeu.

Undiano Mellenco prolonge le suspens

Les interventions décisives du futur Zamora 2015 réveillèrent le Barça. Dans la chaleur qui écrasait Madrid en cette fin d’après-midi, la qualité technique catalane permit au F.C. Barcelone de s’installer peu à peu dans la surface de réparation adverse. A la 20ème minute, un centre d’Alves trouve enfin la tête de Messi, qui va marquer. Mais Juanfran, le latéral de l’Atletico, laisse trainer sa main et arrête le ballon de façon irrégulière à 6 mètres du but. Pénalty ? Non, car l’arbitre Undiano Mellenco laisse jouer. Une décision incroyable qui ne fait pas sortir les Blaugrana du match, qui insistent de nouveau sur le côté gauche de la défense adverse. Alves, lancé, est accroché par le maillot dans la surface quelques minutes plus tard. Pénalty ! Toujours pas. Cette fois-ci, l’arbitre voit la faute à l’extérieur de la surface. Il est bien le seul. Le coup-franc qui s’ensuit ne donne rien. La mi-temps se termine sur un score nul et vierge de 0-0.

Un moment de tension et puis… Messi !

Malgré un arbitrage peu favorable, le Barça est virtuellement champion au retour des vestiaires puisque le Real Madrid est tenu en échec sur le terrain de l’Espanyol. 59ème minute, un murmure passe parmi les supporters : Cristiano Ronaldo vient d’ouvrir la marque à Cornella. Le Barça a donc absolument besoin de la victoire pour être champion. Mais on sent les Blaugrana sans solution. On se dirige donc vers un match nul quand Messi, servi dans le camp adverse, s’appuie sur Iniesta et Neymar avant de marquer un bijou de but au 15 mètres. 1-0 pour le Barça et explosion de joie sur le terrain, sur le banc et parmi les supporters du F.C. Barcelone présents au Calderon.

Une fin de match crispante

Madrid faisant le boulot contre l’Espanyol (4-1 dont un triplé de Ronaldo), le Barça doit tenir le score pour remporter la Liga sans attendre la dernière journée. Toute l’équipe se met alors à défendre, comme elle le fait si bien depuis le début de l’année (19 buts encaissés en 37 matchs). Luis Enrique remplace Alba par Matthieu, Rakitic par Rafinha , et offre à Xavi quelques instants de plus sous le maillot azulgrana en remplacement d’Iniesta. Les minutes s’écoulent et toujours pas de nouvelles de l’Atletico, qui ne fait souffler aucune menace sur les buts de Bravo. Les trois minutes d’arrêts de jeu et l’échauffourée entre les deux équipes n’y feront rien. Les Catalans font éclater leur joie au coup de sifflet de l’arbitre. Le Barça est champion pour la 23ème fois de son histoire, la 7ème fois en 11 ans. Ils ont bien mérité de s’asperger de cava, le champagne local, sur la pelouse. La nuit sera longue à Barcelone.

Photo: Cordon Press

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *