UA-59106369-4

Un déluge de critiques s’abat sur Madrid

Entre déception et abattement, les critiques d’As et Marca envers le Real Madrid sont féroces. Mais ils ne le donnent pas encore pour mort.

C’est la pire année en championnat pour le Real Madrid depuis 2008-2009. Les Merengues avaient alors empoché 2 points de moins que CR7 & Co cette saison. Il y a 9 ans, une éternité, Schuster avait été renvoyé lors de la 14ème journée, exactement le nombre disputées maintenant. La confiance de Florentino Perez en Zidane est cependant bien plus grande que celle à l’époque de Ramon Calderon en l’Allemand. Le bilan de l’ex-numéro 10 des Bleus plaide pour lui. Mais les critiques de la presse se font de plus en vive alors que le  Real est toujours à 8 points du Barça après son match nul 0-0 samedi soir à Bilbao.

Critiques incisives après le nul à Bilbao

« A trois heures de l’après-midi, tout le monde s’attendait à un samedi glorieux et à la possibilité de terminer à 3 points du Barça en gagnant le Clasico la veille de Noël. Le mot remontada inondait les groupes de WhatsApp après le nul du F.C. Barcelone contre le Celta. Jusqu’à ce que l’infortune, l’incapacité de marquer et les mauvaises décisions venues du banc nous laissèrent avec un nul 0-0 et un bon mal au crâne ». La déception du chroniqueur du journal As Tomas Roncero était palpable dimanche, tandis que son journal titrait en Une « une autre occasion s’échappe ».

Pour Javier Sillès, « le football a une nouvelle fois fuit le Real Madrid » samedi soir dans la Cathédrale. L’analyste de As pointe les 31 centres tentés sans idées bien précises et les décisions de ZZ: « La ténacité avec laquelle Zidane retarde les changements est alarmante. Le banc est fait pour révolutionner les matchs mais le coach ne veut pas entendre parler de cette solution ». Alfredo Relaño regrette lui « ce but à chaque match de Cristiano«  que le Portugais marquait l’an dernier et qui le fuit cette saison en Liga. Le possible quintuple Ballon d’Or – on le saura jeudi – n’en est qu’à 2 réalisations en 10 rencontres cette saison. Un butin trop faible pour un joueur de ce calibre.

Barcelone exulte

Ce nul fait bien entendu les affaires du F.C. Barcelone. En cas de victoire samedi à Bilbao, les Madrilènes seraient revenus à 6 points et n’auraient dépendus que d’eux pour gagner le titre. Là, le coup est rude pour les Merengues, et le nul contre le Celta plus doux pour le Barça. Qu’on le veuille ou non la théorie des vases communicants marche plein pot en Espagne entre les deux géants. « Messi 1er, CR7 49ème » titre ainsi Sport en quatrième de couverture lundi en parlant du classement du meilleur buteur de la Liga. En Catalogne ni Valence ni l’Atletico ne sont pour l’instant considérés comme les plus grands adversaires pour remporter le titre de champion.

A Madrid la presse y croit encore

La presse madrilène croit encore un peu au titre même si le toujours très mesuré Roncero demande au Real de faire « attention à la 4ème place »! Son équipe de cœur reçoit en effet samedi Séville, qui est à égalité de points avec les Merengues à la quatrième et dernière place qualificative en Ligue des Champions. Roberto Palomar, dans Marca lundi, n’est pas aussi catastrophique.« Ce serait téméraire d’écarter le Real de la course au titre juge-t-il. Il suffit que l’on dise que c’est impossible pour que l’équipe se remobilise. Et en face, le Barça n’est ni un roc, ni une machine. D’autant qu’il est difficile de croire que CR7 ne va pas retrouver le chemin des filets, ou que Modric et Kroos seront en état de décrépitude toute la saison ».

La presse à Barcelone le sait, et c’est pourquoi elle fait ses choux gras de la situation actuelle sans pour autant crier victoire.  En laissant les Merengues s’endormir au ronron des semaines qui passent,la Liga a plus de chance de revenir en Catalogne.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo: AFP PHOTO / Ander GILLENEA

 

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

3 Comments

Réagissez
  • Effectivement, il serait prématuré d’enterrer le Réal Madrid. je n’aime pas cette équipe à cause de quelques crâneurs dont un en particulier mais reconnaissons que c’est une grosse équipe toujours redoutable.

  • Avec le niveau de jeu que nous développons en ce moment on ne peut pas maintenir la course au triplé peut être et avec beaucoup de chance à un doublé Liga-Copa del Rey si on oublie dès à Présent la LDC. parce qu’il faut être Franc. nous n’avons pas pu battre une grosse équipe jusqu’ici et nous n’avons pas de match référence en ce début de saison. Nous n’avons jamais réussi à mener une vraie domination sur plus de minutes. nos période de jeu appréciable jusqu’ici se résument facilement en 2 mi-temps dont une contre Atlético Madrid (deuxième mi-temps) et l’autre contre Valence (Première mi-temps) à chaque fois nous nous en dormons presque en cours de jeu. Et le plus beau c’est que Valverde a tellement calqué son jeu sur Messi et Iniesta au point où l’absence ou la méforme de l’un entraîne la méforme de l’équipe. quand c’est Iniesta nous avons une perte totale de notre fond de jeu et quand c’est Messi nous jouons sans aucune prise de risque dans le camp adverse. toutes les accélérations de jeu viennent de ces 2. bon il faut reconnaître que Deulofeu essaie mais il n’a même pas le niveau d’un Joker que mérite une équipe qui a pour objectif de dominer l’Europe comme c’est le cas du Barça.
    Quant à Rakitić je me demande ce qui lui arrive. est ce le coach qui le stresse? ou l’arrivée de Paulinho? dans tous les cas il n’est plus que l’ombre de ce milieu que nous avons tous aimé lors de ses deux premières saisons. il n’essaie plus rien ne réussi plus rien. il ne bat que pour aider dans les tâches défensives. il n’arrive même plus à réussir un 1 contre 1. ses centres sont complètements gâchés ses passes ratés. Pourquoi le coach n’essaie pas de donner sa chance à Sergi Roberto et laisse Samedo le temps de bien prendre le climat de son poste?
    En conclusion pour ma part s’il faut être réaliste nous sommes dans de beaux draps. La meilleure façon de nous en sortir et pouvoir ramener un triplé comme tant espéré ou au moins un doublé serait un grand réveille des joueurs afin d’offrir un meilleur Jeu et beaucoup de chance. Et dans ce sens le retour de Dembélé en Janvier est plus que Attendu et celui de Umtiti aussi. parce que dans la pratique c’est très difficile pour nous d’acheter un joueur de classe mondiale que ce soit défensif ou offensif. puisque pour ce faire il faudra trouver de l’espace en libérant des joueurs et je crois que le cas de Arda nous montre combien cela peut être plus que difficile. ensuite nous avons plus besoin d’un joueur capable de jouer titulaire créer de la concurrence dans le 11 de départ et donner plus de choix au coach. Or acheter un Coutinho ne serait pas facile avant l’été vu son coût, en plus il ne nous sera utile qu’en Liga alors que nous avons plus besoin de lui en LDC ou tous les matchs à partir de Février seront de gros matchs. Acheter un un Ozil serait aussi un gros risque puisqu’il faut que Coutinho vienne au plus tard avant le Mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *