UA-59106369-4

Piqué superstar du derby

Conspué par le public, auteur du but de son équipe, Piqué superstar a été au centre du derby barcelonais à Cornella (1-1 score final).

Piqué aura été de bout en bout l’homme du derby cet après-midi à Barcelone. Conspué par le public de Cornella, impliqué sur le but de l’Espanyol, le central catalan se fit ensuite justice en égalisant en toute fin de match, et en chambrant au passage les supporters pericos. Un beau cadeau pour lui – il a eu 31 ans vendredi, et pour son équipe qui enchaine 22 matchs consécutifs sans défaite, son meilleur départ dans l’Histoire en Liga.

 

Piqué hué et sauvé par l’arbitre

Le match débute sous le déluge, avec Messi sur le banc, et une bordée de sifflets pour Piqué à chaque fois que le 3 du Barça touchait le ballon. Le défenseur central fut même au centre de la polémique quand à la 38ème minute, il retint Baptistao qui partait seul au but à trente mètres des cages azulgranas. Mais l’arbitre Gil Manzano ne disait rien, provoquant l’ire du public.

Piqué s’en sortait donc bien au cours d’une mi-temps où les Brésiliens Coutinho et Baptistao s’étaient le plus illustrés devant. Le premier d’une merveille de frappe enroulée du droit sur la transversale de Diego Lopez (21ème). L’autre en tirant sur Ter Stegen après avoir chiper un ballon dans les pieds d’Iniesta (25ème), puis d’une tête au-dessus (33ème).

Piqué superstar sur le terrain et en dehors

Au retour des vestiaires le public s’était calmé, et Piqué pouvait tranquillement touché le ballon sans entendre ses oreilles siffler. Son équipe n’était pourtant pas plus inspirée, et, comme en Coupe, encaissait un but venu de la gauche. Sergio Garcia prenait le dessus sur Digne, qui se plaignait depuis quelques minutes du poignet droit, et trouvait sur le centre Gerard Moreno, qui plaçait une tête hors de portée de Ter Stegen malgré… Piqué (65ème).

Le défenseur central allait ensuite égaliser en propulsant de le ballon dans les buts de Diego Lopez sur un coup-franc tiré par Messi (81ème). Bien chaud, Gerry provoquait à son tour le public de Cornella en mettant le doigt devant sa bouche. « Cela fait partie du jeu. Après tout ce qui s’est passé c’est le minimum que je pouvais faire » dira ensuite Piqué en zone mixte.

Piqué au cœur de la polémique

Autant dire que les joueurs de l’Espanyol ont très peu gouté à la célébration du défenseur central. Au point que 2 minutes plus tard, Gerard Moreno taclait sévèrement le 3 azulgrana. Ce qui aurait pu être un rouge ne fut qu’un jaune. Piqué se releva au bout d’une minute en boitant et alla directement dire ce qu’il en pensait à Moreno, ce qui ne mit qu’un peu plus le feu au poudre. Gerry se lança ensuite en fin de match dans un tacle les deux pieds décollés qui heureusement ne trouvèrent aucun adversaire. Il put donc finir le match.

Attendu ensuite en zone mixte, Piqué ne se défilera pas. « Il y a des gens de l’Espanyol qui sont mes amis, mais si certains disent ce qu’ils disent et que leur Club ne le dénonce pas, et bien j’agis ». « Le Barça a besoin d’une personnalité comme celle de Piqué«  disait hier Ter Stegen dans Sport. Celui qui rêve de devenir un jour président l’a une nouvelle fois démontré.

Photo: AFP PHOTO / PAU BARRENA

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

3 Comments

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :