UA-59106369-4

La motion de censure, ça va être dur

Au vu du match samedi ce sera extrêmement dur pour Benedito d’obtenir 16570 signatures d’ici le 19 septembre et faire ainsi prospérer sa motion de censure.

L’image samedi soir était frappante. Alors que le Barça venait de remporter 5-0 le derby contre l’Espanyol, de nombreux socios faisaient la queue à l’extérieur du Camp Nou pour signer la motion de censure impulsée par Benedito.

Pourtant l’entreprise de récolter 16 570 signatures est ardue, voire impossible. Non pas que la contestation soit faible – le stade a scandé « Bartomeu démission » et « Nobita démission » lors de la rencontre. Mais la logistique n’est pas assez importante pour récolter encore plus de signatures, comme le craignait Benedito dans son interview au Blog du Barça la semaine dernière.

Logistiquement dur d’arriver à 16 570 signatures

Il fallait être au stade samedi pour comprendre. Le F.C. Barcelone a mis à disposition de Benedito 4 stands pour récolter ses signatures, ce qui est réglementaire un à chaque point cardinaux du stade. Mais que sont 4 stands perdus dans l’immensité de cet espace? Les volontaires pour faire signer des pétitions en faveur du « oui au référendum pour l’indépendance de la Catalogne » étaient par exemple beaucoup plus visibles en fin de saison dernière contre Villareal.

Papier à remplir pour la motion de censure (photo: Olivier Goldstein)

Papier à remplir pour la motion de censure (photo: Olivier Goldstein)

Benedito a du faire à un autre élément: ses stands n’étaient accessibles que une heure trente-deux heures avant les matchs. Normal puisque les socios n’ont pas l’habitude d’arriver avant au stade. C’est cependant très peu de temps quand on sait que chacun doit faire photocopier recto-verso sa carte d’identité et celui de socio, ainsi que signer un papier. Soit 2 minutes de paperasserie au moins, qui ont conduit certains à faire 30 minutes de queue pour apposer leur signatures, comme informait As aujourd’hui.

Contre la Juve les socios seront pressés.

Dans un tel contexte, 3.000 signatures en 2 jours est un très bon score. Mais c’est au moins 10.000 signatures qu’il aurait fallu récolté dès samedi pour avoir une chance d’arriver au 16.570 le 19 septembre. Le match contre la Juve est en effet bien différent car, en semaine, les socios arrivent au dernier moment et sont pressés de repartir puisqu’ils travaillent le lendemain. Pareil contre Eibar le 19 à 22 heures. Le temps presse aussi pour Benedito s’il veut arriver à ses fins.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo: Olivier Goldstein

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

2 Comments

Réagissez
  • Benedito espère avoir jusqu’au premier octobre pour faire voter la motion de censure contre l’avis du club? Pensez-vous qu’il a une chance d’obtenir raison ou est-ce vouer à l’échec? Je vous remercie

  • Depuis le départ la logistique faisait défaut mais comme aux ventes aux enchères, tout est possible et jouable, ce n’est plus question de crédibilité de la motion, mais plus Time management et affluence des socios que benedito doit se mobiliser activement pour collecter les signatures. Also la date limite est toujours en negotiation avec l’administration de bartomeu. Les bons résultats ne doivent en aucun cas dévier l’attention de nos socios mais par contre un stimulant en faveur du changement pour récompenser les efforts des joueurs, VISCA BARÇA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *