UA-59106369-4

Mercato du Barça: quelle équipe sur le terrain après ça?

Interminable, riche en feuilletons au long court, très décevant au final, le mercato du Barça est de ceux qu’on préfèrerait oublier. Il laisse à Valverde un effectif ni renforcé, ni allégé de ses poids morts, ni véritablement complété sur ses lacunes. Pourtant, le technicien Basque va bel et bien devoir faire (des miracles) avec. Et si cela passait par une animation offensive repensée ?

Ni Coutinho, ni Lemar, ni (heureusement) Di Maria ou Mahrez pour apporter du talent brut sur les ailes. Ni Verratti, ni Ceballos, ni Seri pour redonner un peu de couleur blaugrana au milieu de terrain. Ajoutez à cela un contresens notoire au niveau des départs (fuite d’un crack contre le gré du club, joueurs indésirables toujours présents dans l’effectif), et vous pouvez tirer les conclusions qui s’imposent quant à la qualité du travail de la Direction Sportive…

Renforcée par les arrivées de Dembélé et Semedo (pour Paulinho et Deulofeu un doute demeure sur l’apport qualitatif), l’équipe d’Ernesto se retrouve fragilisée à l’heure d’aborder la saison. Pour autant, la plantilla n’est pas non plus devenue celle du Gazélec Ajaccio et certains cadres, en retrait dans le système Luis Enrique, pourraient renaître cette saison. C’est tout ce qu’il faut souhaiter au Barça.

Les cartes étant posées sur la table, petit tour d’horizon des possibilités tactiques pour le Barça 2017-18.

Messi dans l’axe

C’est le postulat de départ sur lequel se basera toute notre réflexion. Quel que soit le schéma que Valverde mettra en place, Messi viendra diriger le jeu depuis l’axe du terrain, comme il le fait systématiquement depuis deux ans. Alors autant installer la Pulga dans un fauteuil central, et organiser le reste de l’équipe en fonction de son positionnement. Il s’agirait de sacrifier le traditionnel 4-3-3 (celui-là même synonyme d’ADN Barça) pour adopter un 4-2-3-1 qui permettrait un bien meilleur équilibre entre les ailes droite et gauche. On nous a appris en cours d’Histoire que Paris vaut bien une messe. Gageons que Messi vaut bien le pari d’une entorse à l’Histoire du Barça.

Un système mouvant

Un des avantages que ce 4-2-3-1 présente, c’est la possibilité quasi immédiate de pouvoir rebasculer dans le 4-3-3 que l’on connaît, simplement avec l’ajustement positionnel de deux joueurs, Messi qui se décalerait d’une dizaine de mètres sur la droite, et l’ailier droit qui viendrait se réincorporer comme la pointe droite du triangle du milieu. Cela nécessite évidemment que le joueur en question ait un profil hybride entre les deux positions, c’est pourquoi notre choix se porte sur Denis Suarez (mais d’autres joueurs comme Rafinha, Gomes ou Arda rempliraient a priori la même polyvalence).

Par le simple décalage de position de Messi et Denis, le système passe du 4-2-3-1 au traditionnel 4-3-3. (Schema : sharemytactics.com)

En phase défensive, là aussi l’organisation s’adapte facilement vers un 4-4-2 comme c’était déjà le cas sous Luis Enrique. La différence devrait se faire dans la volonté de pressing à la perte, une marque de fabrique de Valverde. Ce n’était qu’Alaves en face, mais lors de la dernière journée de Liga, le Barça avait particulièrement brillé dans l’exercice, en empêchant les Basques de sortir de leurs 30m et en récupérant le cuir au bout de deux passes adverses. On sait que le FCB défend mieux en avançant, reste à savoir si la mouture 2017/18 de l’équipe sera capable de maintenir efficacement ces préceptes face à des adversaires de plus gros calibre.

Configuration possible en 4-4-2 en phase défensive (schéma : sharemytactics.com)

Alimenter les ailes

Historiquement, le Barça qui régale est un Barça qui étire le jeu dans la largeur et s’appuie sur des triangles latéral-relayeur-ailier forts sur chaque bande. C’était notamment le cas en 2015 lors du Triplé, avec les trios Alba-Iniesta-Neymar et Alves-Rakitic-Messi. Depuis, Messi a dérivé vers l’axe, Dani a quitté le navire culé et Rakitic (pour des raisons liées) a vu son impact sur le jeu d’effriter. Depuis deux saisons, le recentrage de Messi déséquilibre l’équipe, bancale entre son triangle à gauche et un flanc droit sinistré.

Ce besoin de rééquilibrage entre les deux couloirs est la raison centrale d’une évolution vers le 4-2-3-1. On l’a vu notamment à Alavès (même si, évidemment, ce n’était qu’Alavès), avec Messi en faux 9 axial en l’absence de Suarez, les attaques se sont équitablement réparties entre les bandes droite et gauche, avec des paires affichant la volonté de combiner (Alba-Iniesta et Sergi Roberto – Aleix Vidal). La différence avec le match précédent face au Bétis, dans lequel Messi désertait la droite, est assez criante, comme l’attestent les PassMaps ci-dessous.

Face à Alaves (à droite), l’activité offensive est beaucoup mieux répartie entre les deux ailes que face au Betis, où ça penchait clairement à gauche. Ceci s’explique par un positionnement axial de Messi, encadré par deux véritables ailiers. (Source 11 Tegen – Twitter @11tegen11)

Dans l’organisation en 4-2-3-1, l’animation des couloirs ne repose plus (ou moins, en tout cas), sur des trios, mas sur des paires latéral-ailier. Sur le papier, les couples Dembélé-Alba et Denis-Semedo auront donc besoin de peaufiner leurs automatismes pour parvenir à fluidifier leur relation dans le couloir – notons, on y reviendra par la suite, que les deux extremos sont capables de jouer des deux côtés, ce qui offrira des possibilités de permutation, possibilités qui ne sont peut-être pas suffisamment utilisées.

Ces deux paires de côté auront alors la possibilité de venir chercher un appui, et la pointe d’un nouveau triangle avec Messi dans sa position de numéro 10, ou avec le relayeur du double pivot le plus proche  – en l’occurrence, on imagine Iniesta beaucoup plus efficace que Busquets dans ce rôle.

   

L’animation des côtés repose traditionnellement sur des triangles, dans le 4-3-3. En 4-2-3-1, ce sont des couples latéral-ailier qui auront la charge d’utiliser le couloir, en cherchant le troisième appui dans l’axe, avec Messi ou un des relayeurs (schéma : sharemytactics.com).

Animation des ailes

Selon Guardiola, qui en connaît un rayon, le terrain se découpe en cinq dans la largeur, et un ailier et son latéral ne doivent pas se trouver pas dans la même zone. Dès lors, c’est le profil des quatre joueurs de couloir qui détermine qui prend l’aile et qui s’intercale dans le half-space (voir schéma ci-dessous). Le CV de Jordi Alba, comme celui de Nelson Semedo, en font des full backs enclins à prendre le couloir dans le dos de l’ailier. Dans cette configuration, Dembélé et l’autre Suarez seraient donc amenés à venir plonger vers le cœur du jeu pour libérer l’espace le long de la craie. Le plus simple dans ce cas de figure est d’avoir des ailiers en faux-pied, ce qui ne pose aucun souci à Ous’ l’ambidextre. Pour Denis le confort se trouverait dans un positionnement à gauche, celui qui lui est le plus naturel.

Au centre des débats Messi aurait alors le loisir de combiner court dans l’axe avec ses trois attaquants, mais également de chercher profond en diagonale ses latéraux. Un circuit de passe qu’on a vu mille fois et dans lequel Leo excelle.

Dans cette attaque où ce sont les latéraux qui étirent sur la largeur, les quatre joueurs les plus offensifs se concentrent dans l’axe et les half-spaces, là où la plupart des défenses regroupées les attendent. Les solutions seront alors de chercher au maximum les débordements des latéraux, ou de régaler au centre dans un jeu de petit périmètre. Reste à savoir si Dembélé, adepte de grandes chevauchées, sera aussi à l’aise dans des superficies de cabine téléphonique.

Les ailiers rentrent vers l’axe et libèrent les couloirs pour les latéraux. Charge à Messi de les alimenter avec ces diagonales dont il a le secret. (schéma : sharemytactics.com)

Pour donner de la variété au jeu, le Barça pourra également attaquer en inversant les positions. Dembélé a inévitablement le profil pour être un ailier de débordement, autant à droite qu’à gauche. Beaucoup plus que Denis, même si ce dernier pourrait profiter d’un placement côté droit pour chercher la position de centre sur son pied fort. Dans ce cas, les deux extremos profiteront de liberté, étant donné que Leo, dans le cœur du jeu, a tendance à attirer les défenseurs comme des mouches sur un pot de miel d’acacias.

« Interdits » de camper dans le couloir déjà occupé par leur ailier, les latéraux devront alors venir fermer le half space. Ce qui densifiera l’entre-jeu, donnant alors la possibilité à un des deux relayeurs (de toute évidence, Iniesta) à se projeter un cran plus haut pour venir combiner avec Messi ou se proposer dans la surface. On se rend compte que cette proposition d’attaque permet de recréer d’une certaine manière les triangles sur les côtés.

En jouant le débordement, les ailiers profiteront de la liberté laissée par les défenseurs, obnubilés par Messi. Les latéraux ferment le half-space et libèrent Iniesta, qui peut se projeter plus haut, voire dans la surface (schéma : sharemytactics.com)

Mercato du Barça: Le choix des hommes

On vient de le voir, l’animation offensive dépend surtout du profil des joueurs. Pour être tout à fait honnête, à l’origine cet article se basait sur un onze-type avec Coutinho (voire Lemar) en ailier gauche capable de se muer en relayeur, Dembélé ailier droit et Seri interior droit. Bref, cet article avait été pensé sur la base d’un mercato réussi…

Dans l’état actuel de l’effectif, certaines choses peuvent être aménagées. Pas le profil « débordement » des latéraux, puisque Vidal et dans une moindre mesure Digne ont une affection pour la ligne semblable à celle des titulaires. Concernant les ailiers, même s’ils sont polyvalents droite/gauche, tant Dembélé que Denis semblent plus à l’aise sur le côté gauche. D’un point de vue strictement offensif, nous préfèrerions voir Petit Suarez à gauche, pour pouvoir rentrer en faux pied vers l’axe. Le hic, c’est que pour basculer en cours de match – ou d’action – vers le 4-3-3 comme mentionné plus haut, on ne parle plus de décalage de 10m mais bien de 40 ou 50m – Dembélé et lui ayant à quasiment traverser toute la largeur. Beaucoup moins facile à modifier avec fluidité, donc.

Évidemment, recréer un milieu à trois dépend aussi de l’identité des deux autres medianos. Si Busquets semble indéboulonnable, naturellement Iniesta viendrait se placer à sa gauche, alors que Rakitic se positionnerait sur sa droite. Ce qui implique donc un possible changement de côté de l’ailier censé pouvoir revenir au poste de relayeur – voir ci-dessous.

Suivant l’identité des titulaires et leur préférence pour un côté du terrain, le positionnement de leur coéquipier peut varier. Ici, Denis occupe l’aile droite si Iniesta est titulaire, l’aile gauche si c’est Rakitic qui débute (schéma : sharemytactics.com)

Aux tauliers d’en profiter

L’an passé, avec les clés du camion dans les poches de salopette de la MSN, certains cadres de l’équipe ont vu leur impact sur le jeu de l’équipe décliner, tout comme leur niveau de performance. On pense évidemment à Busquets, Iniesta, Alba ou Rakitic. Pour les trois premiers, il est amusant de constater que pendant la même période, les joueurs « sur le déclin » en blaugrana réapparaissaient au-dessus du lot dans la Seleccion de Lopetegui, là où le jeu de position est roi. A ce titre, un retour aux bases du jeu catalan sous Valverde ne pourrait être que bénéfique aux canteranos, et l’équipe en aura bien besoin.

Concernant Busi et Don Andres, un positionnement en double pivot ne paraît pas, au premier coup d’œil, le système le plus adapté. Mais pour l’un comme pour l’autre, le retour à leur niveau (brillant) dépend moins du système de base que de la philosophie mise en place : défendre en avançant, posséder le ballon, être entouré par des peloteros. Valverde était plutôt client du 4-2-3-1 à Bilbao, s’il devait l’importer en Catalogne, cela pourrait expliquer qu’il n’ait pas retenu Samper, la seule doublure crédible du grand Serge en sentinelle. La relève de Bousquette, si casse-tête depuis des années, en serait alors simplifiée, surtout que sur le papier, les solutions ne manquent pas pour occuper les places de ce double pivot (Sergi Roberto, Paulinho, André Gomes).

Vient enfin le cas Rakitic. Le Croate, arrivé à l’été 2014, vit depuis trois ans sur les lauriers de sa belle première saison. Qui coïncidait avec un Messi près de la ligne et un Alves au sommet de son art. En un mot, Raki a brillé lorsqu’il portait les flingues de la probable meilleure paire de l‘histoire du club. Depuis, Ivan galère, pas aidé il est vrai par un couloir abandonné par Messi et orphelin d’un latéral digne de ce nom. Quoi qu’il en soit, de par son bagage ou le montant de son bulletin de salaire, Rakitic doit montrer plus. Recentré dans un tandem au milieu, avec à sa droite une doublette qui fonctionne dans l’animation de la banda, il a certainement un confort à gagner. Mais aussi une place à défendre, car si nos calculs sont bons, actuellement il y aurait deux fauteuils pour six – Iniesta, Busquets, Rakitic, Sergi R, Paulinho, André Gomes.

Conclusion

En reconquête d’un jeu plus proche de son ADN, le Barça version Valverde a tout intérêt à s’articuler autour de Messi dans une position axiale. Dans un premier temps, cela aurait pour conséquence de rééquilibrer le jeu sur les ailes, gros défaut de l’année écoulée. Ensuite, il dépendra de la volonté du coach de revenir aux préceptes maisons (pressing, possession, bloc haut) pour que les cadres retrouvent leur influence. Il n’en faudra pas moins pour compenser un mercato désastreux.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photos: AFP PHOTO / ANDER GILLENEA

A propos de l'auteur

Julien Llop
Julien Llop

Amateur du Barça, de Guardiola, de stats et de tactique. Titulaire sur Blograna.fr depuis 2011

28 Comments

Réagissez
  • La seule recrue « d’envergure » (Paulinho) n’est que rarement évoquée dans les scenarii exposés.. Et les dirigeants nous font croire qu’il sera une pièce maîtresse de l’équipe cette saison !!

    • A priori, je l’ai mis assez loin dans la hiérarchie, surtout si comme présenté on ne joue qu’avec 2 milieux. Mais il faut peut-être attendre de voir avant de juger… Il ne paraît pas avoir le jeu fin qu’on aime voir chez un milieu, mais sa dimension physique fera peut-être que c’est celui qui cadrera le mieux avec ce schéma de jeu (s’il est mis en place).
      Si effectivement il y a 2 milieux, derrière 4 attaquants, on peut avoir besoin d’impact. Avec Paulinho on part dans l’inconnu, mais l’an passé Rakitic à ce poste à fait une saison très neutre.

      • Paulinho est au sommet de sa carrière, notamment avec le Brésil où les articles récents sur la Séléçao le placent en tête des performances individuelles. Je le vois titulaire aux côtés de Busquets si un 4-2-3-1 est privilégié.

  • Article brilllant Julien. Merci !
    Dans ma tête aussi, je voyais Valverde donner la baguette de l’animation centrale à Messi, avec Dembele à droite. Par contre, je voyais Paulinho épaulé Busquets ce pousse Iniesta sur le banc, selon l’adversaire et l’objectif du match (et le physique d’Andres !).
    Le mercato peut encore être sauvé en hiver : le Barca possède toujours une certaine capacité d’investir (l’argent qu’il souhaitait injecter dans Coutinho) et avec 4 mois de recul, les carences sur le nouveau système de Valverde seront plus évidentes. Si Liverpool ou Monaco rate sa première partie de saison (Champions League et championnat), ils seront peut être enclins à vendre Coutinho ou Lemar dés l’intersaison si le Barça y met du sien. Même si ces deux joueurs ne pourraient alors pas poursuivre la Champions League avec les blaugranas.

    • Pour les joueurs déjà en Champions League je pense impossible un transfert cet hiver, si accord il y a (déjà?) ce sera pour un transfert durant l’été 2018…

      • Si Coutinho ne joue pas les poules de la Champions avec Liverpool, peut-être pourrai-t-il le faire avec le Barca en phase post-poules ? Est-ce le fait d’avoir été couché sur la liste des joueurs inscrits avec un club ou celui d’être sur la feuille de match qui empêche le-dit joueur de continuer la Champions avec un autre club ? En tout cas, Coutinho dit ne pas bouloir participer à la phase de poules avec Liverpool pour conserver une chance de jouer la Champions avec le Barca s’il était transféré en janvier en Catalogne..

  • Effectivement, article très complet, je suis bluffé… J’ai appris beaucoup de chose et même si je regarde tous les matchs du Barça depuis nombres d’années je vais avoir un œil nouveau sur l’équipe dès Samedi soir grâce à ce superbe billet!

    Une entorse au 4-3-3 ne me choquerait pas mais il est vrai que l’on verra moins de jeu en triangle du coup (des séquences de passes d’anthologie sous l’ère Guardiola notamment) et ça fera bizarre à tous ceux qui regarde les matchs de manière assidu depuis longtemps. Enfin, si le changement de système à la longue donne de magnifique matchs je ne m’en plaindrais pas…

    Au fait Guardiola a utilisé le 4-2-3-1 non?

    • Pendant ses trois années au Bayern, Guardiola a à peu près utilisé tous les systèmes imaginables. Dont le 4-2-3-1, mais je pense pas que ce soit un schéma qu’il ait utilisé très souvent.

    • Bon j’ai relu l’article et clairement j’ai oublié dans mon commentaire que Messi forçait un peu le changement pour l’instant, donc clairement oui le 4-3-3 ça va plus si il est autant dans l’axe…

      • J’ai aussi bien retenu qu’il ne pas confondre philosophie et système, avec tout les élément décris ici il y a des chances que vous ayez tout bon sur ce qu’il va ce passer avec Valverde cette saison.

  • Rien a dire.. Très bel article. Merci pour ces éclairage et ces analyses pointues, précises et concises.. Je valide entièrement cela et je loue ici l’esprit d’analyse haut de gamme de l’administrateur du blog et toutes les personnes ayant participé à la rédaction de cet article.. Pour ma part nous n’avons pas le choix car primo le Barça doit se relancer et nous sommes obligés de le faire avec le matériel à notre disposition, second valverde doit innover et ce en mettant en place un système de jeux propre à lui , qui nous permettrait de sortir de de cette léthargie « 4-2-3-1 et tercero le temps joue contre nous,les grandes échéances approchent..
    Vive le Barça

  • Article en or, on dirait bien!!

    C’est du plaisir tiré, en le lisant et comprenant biensûr, puis penser à sa mise en pratique ça fait rêvé vraiment!

    Si du moins ce contenu coïncide avec les attentes du mettre abord »E. Valverde et Cie » ,nul doute que nous parviendront à un bon projet en progrès en Liga comme en C1 !

    Mais il nous faut voir le dispositif qui sera mis en place dès la 3eme journée toute proche en Liga en derby espagnol et la 1ère journée en C1 le 12 septembre prochain, plus que 6 jrs ! Sinon à mon avis nous devons essayer avec 4-2-3-1 (dynamisme exige s.v.p)!

    Au surplus, nous savons que SEMEDOa déjà prouvé ses qualités pour s’accaparer son poste; DEMBÉLÉ,lui c’est le poste qui m’attendait depuis le 03 Août, quant à PAULINHO j’espère qu’il a un profil capable de s’imposer ici ,si nous ne le voyions pas dans le temps, nous l’avons vu durant cette trêve internationale ce qu’il a prouvé dans sa selection en tant que buteur, à noter qu’il est toujours titulaire là -bà!, en fin DEULOFEU, doit prendre son mal en impatience car il est une bonne doublure en attaque!
    Il me faut aussi félicité ALCACER qui commence à comprendre ce qui doit faire comme doublure de SOUAREZ

    Nous ne devons pas aussi ignorer les qualités de RAFINHA, le mettre sur le marché ça sera une erreur, à mon avis!

    L’espoir reste maintenu pour remporter tous les titres de la saison !

    Bonne chance au coach Valverde et à Messi et cie

  • Bonjour les amis!
    je suis également d’accord que l’équipe s’appuie sur l’effectif disponible. je pense que tout n’est pas perdu, il reste tout de même un fond qu’on peut sauvegarder. Que les joueurs comme Bousquet commence par marquer de buts; cela nous a pénalisé pendant la super coupe.

  • Bravo a cette solide argumentation pour prouver la nécessité de jouer en 4 3 2 1 au du 4 3 3 si cher au Barca et d’axer l’articulation du jeu sur Messi. on adhère la totale pour ça.
    Je peux ajouter une autre raison pour ce changement: Messi aura plus de joueurs derrière lui quand il perd le ballon en tentant de dribbler plusieurs adversaires Busquets et Iniesta ou Paulinho

    Vive le Barca

  • Encore une fois, merci pour cet article analytique et très concis, mais qu’en pense Valverde ? Denis suares serait il en mesure de son rôle? Sergi Roberto ne serait-il pas plus efficace surtout avec ses qualités défensives et offensives? A priori, barca ferait mieux de garder contact avec Sari, Erickson, Coutinho et dybala, et pour financer même partiellement leur transfer, mettre dans chaque transaction deux des joueurs que Valverde s’en passe volontiers. Faites les calculs, techniquement et financièrement le varia est gagnant les fans seraient plus heureux et retour de la gloire au barça.

    • Il aura son mot à dire dans le double pivot, c’est sûr. Il pourrait aussi occuper le rôle que j’ai dédié à Denis Suarez, même s’il le ferait avec moins d’impact offensif. Comme indiqué, dans ce schéma, il y a 6 milieux (au moins) pour 2 places, donc on verra qui arrivera à s’imposer…

  • Bonjour à tous
    Je tiens beaucoup à remercier le rédacteur de l’article car en plus des solutions apportées à l’équipe, je me suis beaucoup informé sur mon club de certaines choses que j’ignorais.
    Concernant le milieu de terrain, je pense aussi comme d’autres que l’apport de Iniesta ne sera pas majeure afin qu’il puisse obtenir une place de titulaire à chaque match. Ce milieu manque clairement d’impacts physiques et Busquette seul ne pourra pas l’apporter. Iniesta à sa touche à apporte dans l’équipe mais dans certains matchs. Je pense que le coach doit donner une chance à Paulhino dans le milieu et aussi a Arda Turan sur les ailes, qui selon moi est mieux que Denis Suarez, deoulofeu et autres.
    Je vous remercie.

  • Brillantissime article ! C’est le plus intéressant de tous à mon avis car on parle foot, et uniquement foot. Le 4-2-3-1 me paraît effectivement être le meilleur système de base étant donné l’effectif blaugrana, avec un Messi qui joue de moins en moins en position excentrée depuis la création de la MSN par Enrique. M10 dans l’axe pour alimenter les ailiers c’est parfait, en plus lui qui aime décrocher de temps en temps, pourra apporter beaucoup plus facilement dans notre entrejeu notamment lorsque l’on affrontera des équipes où le milieu de terrain est au moins aussi fort que le notre. Valverde n’a pas l’air d’être un grand adepte du 4-3-3 même s’il hésitera de toute évidence à bousculer nos classiques passés, qui ont perduré sous Enrique…

  • Que des éloges pour cet article aussi formidable par son analyse et sa quintessence sur ce que devrait être le système au vu de l’effectif à la porté de l’équipe. Avec M10 dans l’axe cela laissera certainement beaucoup d’espace pour les paires ailiers-lateraux et que peu d’espace pour les milieux(relayeurs) pour s’exprimer en triangle d’où la nécessité que les paires soient aussi percutant et tranchant sur les côté pour éliminer le vis-à-vis afin de se retrouver devant un boulevard qui pourrait pousser aux défenseurs dans l’axe et halfspace de libérer et ainsi faire de la place à M10, Suarez et peut être un des deux relayeurs (Paulinho sera le bien placé) pour son gabarit pouvant aider pour s’imposer dans les airs au cas où un centre aurait été fait, c’est qui représente souvent une faiblesse pour l’équipe…

  • tous les systemes avec messi dans l’axe est meilleure , mais il faut forcement recruter en janvier meme si ces joueurs ne pourront pas jouer le league des champion. cela permettrait aux autres d’essoufler . donc il faut soit : COUTINHO , GRIEZMAN , YANICK CARASCO , SADJO MANE , LEMAR ,OZIL ,DYBALA , INSIGNE

  • mais la motion de censure est aussi une bonne alternative pour que cette nouvelle administration car elle n’est responsable et crédible . cependant les nouveaux arrivants pourront forcement donner de la lumière au barca . donc forcement recrutement en janvier est envisageable !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *