UA-59106369-4

Le Barça a une occasion en or ce soir au Clasico

Le grand jour est arrivé. Le Barça et le Real Madrid s’affrontent à 18h15 sur le terrain du Santiago Bernabeu pour le compte de la 12ème journée de Liga. Une occasion en or pour le Barça de reléguer son principal adversaire à 6 points. Et de le faire tomber dans la crise.

Le Barça et le Real Madrid jouent ce soir le premier Clasico de la saison sur la pelouse du Santiago Bernabeu. Le club catalan a l’occasion de creuser un écart à six points en cas de victoire. Ce ne serait pas définitif, mais cela mettrait le feu à la maison Real.

Objectif du Barça: imposer son jeu

Le Barça ne se fie pas une seconde du Real Madrid. Les joueurs catalans savent que l’ogre Merengue est un animal blessé. « Pour gagner nous devrons tout faire bien, a dit Iniesta jeudi en conférence de presse. »

Pour ce match, le Barça compte sur le retour de Messi, comme l’avait dit le Blog du Barça il y a deux jours. « Les sensations sont très bonnes a dit Luis Enrique hier ». Au point de commencer le match sur le terrain? « Nous ferons le bilan avec lui une heure avant le match, a dit la rencontre. Moi je préfère s’il joue ».

Le retour de l’Argentin permettrait de réunir la MSN pour la première fois depuis le 26 septembre. Et de de bâtir une équipe presque type, selon la présence ou non de Rakitic sur le terrain. « Je parlerai aussi avec lui après l’entraînement » (d’hier), a précisé Luis Enrique.

L’entraineur a donné d’autres pistes quand à l’éventuel 11 de départ. Il a d’abord dit qu’il préférait voir jouer Busquets en tant que milieu défensif. Et il a précisé que les Sud Américains Bravo, Alves, Neymar et Mascherano ne se ressentiraient pas des voyages trans-océaniques de cette semaine: « Le Clasico est le genre de match qui fait oublier la fatigue ».

L’équipe de départ du BB: Bravo – Alves, Pique, Mascherano, Alba – Busquets, Iniesta, Sergi Roberto – Messi, Neymar, Suarez.

Objectif du Madrid: gagner à tout prix.

L’ambiance est plus crispée du côté de la capitale espagnole. A Madrid, personne ne s’attendait à arriver au Clasico avec trois points de retard sur l’éternel rival. Surtout avec Messi blessé. Depuis deux semaines et la défaite à Séville, chaque jour amène son lot de polémiques:  présentation du film de Cristiano, affaire de la sextape avec Benzema, épaule endolorie de Ramos… Hier, Rafa Benitez s’en est même pris à un journaliste de Radio Marca en conférence de presse. « Jamais je ne me réunis avec mes joueurs pour parler tactique » lui a lancé l’entraineur, en référence à la réunion qu’auraient maintenu les capitaines et Benitez lundi.

La nervosité ambiante s’explique par l’enjeu même du match pour les Madrilènes: le Real doit gagner à tout prix, ou ne pas perdre tout en donnant une excellente image de lui-même. Tout autre résultat serait considéré comme un échec. Par chance, l’équipe de ce soir récupère tous ses cadres, absents lors de la défaite à Séville. Dans les buts, l’assurance tout risque Keylor Navas tiendra sa place. En défense, Ramos commencera d’entrée, en espérant que son épaule l’épargnera pendant 90 minutes – souffrant, il était sorti au bout d’une demie heure à Séville. Marcelo, lui aussi convalescent, pourrait toutefois être titulaire tant son apport offensif est précieux. Au milieu, James est disponible. Et devant, Benzema, sur la feuille de match, a des chances d’être sur le terrain au coup d’envoi. Le Français, qui sait jouer pour les autres, est le véritable liant de l’attaque madrilène.

L’équipe de départ du BB: Keylor Navas – Carvajal, Ramos, Varane ou Pepe, Marcelo – Kroos, James, Modric – Bale, Cristiano et Benzema. Une armada taillée pou un match de cette envergure.

Un Clasico qui compte, mais qui n’est pas décisif

Depuis la défaite du Real Madrid à Séville, la question est récurrente: Une victoire du Barça donnerait-elle déjà le titre aux Catalans? A Barcelone, on se garde bien de le dire. Luis Enrique a rappelé hier que le Real a gagné le Clasico à l’aller sans pour autant être champion. Et si l’on remonte à 2008, le Barça avait 12 points d’avance après avoir gagné 2-0 au Camp Nou  en décembre. Il lui a toutefois fallu  gagner au Bernabeu en mai 2009 pour assurer son titre. Le match n’est donc pas décisif. Mais il a une forte composante psychologique.

Car si Madrid gagne, la fierté sera revenue du côté de la capitale. Les « haut-parleurs » dont parlait Guardiola se remettraient à rêver de la Liga et de la Undecima. En cas de défaite, en revanche, le Real plongerait dans la crise. Quant au Barça, il aurait un matelas intéressant au vu de son calendrier démentiel et de son court effectif.

L’arbitrage sera observé à la loupe.

Les arbitres seront aussi les grands protagonistes du match. Car il y a un mois, un juge de ligne a porté plainte pour des pressions reçues de la part de la commission arbitrale, afin de défavoriser le Barça lors du Clasico. « L’investigation suit son cours » nous a indiqué hier l’avocat de l’arbitre assistant, Jacinto Vincente, en exclusivité pour le Blog du Barça. « Si l’identité de mon client n’est toujours pas révélé, ce sont pour des questions de sécurité, pour lui et sa famille ». « Il joue aussi sa carrière », a-t-il ajouté.

L’avocat n’a pas voulu non plus commenter le choix des arbitres assistants pour le match de ce soir. Pourtant cela a fait jaser à Barcelone. Car Jorge Canelo Prieto, l’un des juges de ligne habituel de Fernandez Bobalan, l’arbitre de ce soir, n’officiera pas pour le match. « C’est un problème physique », a assuré la Commission des Arbitres. Jorge Canelo Prieto, qui avait assisté Fernandez Bobalan lors des 22 derniers matchs de Liga, laisse sa place à Diego Barbero Sevilla. Raúl Cabañero Martínez, l’autre habituel du trio arbitral, sera bien lui sur le terrain.

La sécurité à son maximum

Enfin, en marge du match, la surveillance sera à son maximum pour garantir la sécurité des supporters et de joueurs. Les portes du Bernabeu s’ouvriront dès 15h15. Il y a aura trois anneaux de sécurité et 1.000 policiers. Tout est fait pour que l’horreur de Paris ne reproduise pas. Messieurs les footballeurs, à vous de jouer!

Et vous, pensez-vous qu’une victoire du Barça au Clasico serait décisive pour le titre?

Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à commenter, partager et liker la page facebook et twitter de Le Blog du Barça!

Leblogdubarca.com est le premier blog francophone 100% Barça écrit depuis Barcelone.

Photo: Asemblea Nacional Catalana

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

2 Comments

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *