UA-59106369-4

La victoire sinon rien

Ce soir, c’est la victoire sinon rien contre l’Atletico Madrid. Car en cas de contre-performance les Catalans serait en difficulté au bout de seulement 5 journées pour remporter la Liga.

On s’en lèche les babines, on s’en frotte les mains, et on tournera en rond toute la journée au travail car on aimerait déjà y être alors que le coup d’envoi ne sera donné qu’à 22h (CET).

Barça Atletico c’est la promesse de ce qui se fait de mieux en Europe, de deux conceptions du football qui s’entrechoquent au propre comme au figuré dans un stade que Luis Enrique espère incandescent. Dommage que la Liga n’ait pas organisé son calendrier pour planifier ce match au sommet un samedi après-midi plutôt qu’en milieu de semaine.

Barça: la victoire sinon rien

Plombés comptablement par la défaite contre Alaves il y a 10 jours (1-2), les hommes de Luis Enrique doivent impérativement gagner pour continuer sereinement leur parcours. Depuis 2010 le champion d’Espagne est en effet sacré avec au moins 90 points, soit au plus 7 à 8 jokers et 24 points abandonnés en 38 journées.

Tout autre résultat que la victoire ferait donc griller un joker de plus au Barça au soir de la cinquième journée. Et les mettrait sous pression jusqu’en décembre – janvier, le temps d’enchainer une série significative de victoires pour compenser ces premiers points perdus en septembre.

Les GG contre la MSN

L’Atletico est toujours aussi solide défensivement: avec un seul but encaissé en 4 matchs de Liga, elle semble capable de ré-éditer l’exploit de n’en prendre que 18 en 38 rencontres, comme 2015-2016. A la différence près que cette année Griezmann n’est plus le seul artificier. Pour le soutenir, les Colchoneros ont en effet recruté Gameiro, un temps pressenti pour être le fameux 4ème attaquant du Barça. Les GG ont marqué 6 buts en 4 matchs, l’Atletico 9 lors des deux dernières rencontres. Comme le résume Gameiro dans l’Equipe, « ça commence à prendre forme ».

Atletico Madrid's French forward Antoine Griezmann (2ndL) is congratulated by his teammates after scoring during the Spanish league football match Club Atletico de Madrid vs Real Sporting de Gijon at the Vicente Calderon stadium in Madrid on September 17, 2016. / AFP / GERARD JULIEN (Photo credit should read GERARD JULIEN/AFP/Getty Images)

Griezmann et Gameiro, les principales menaces pour le Barça.

 

 

Le Barça peut donc trembler d’autant que sa défense est perméable en ce début de saison, avec 5 buts encaissés en 4 rencontres de Liga. Si la la surpuissante MSN a masqué cette faiblesse contre Leganes  ou le Betis, elle ne pourra rien faire à elle toute seule face contre Godin et compagnie. Le Barça devra donc faire « peu d’erreurs et jouer son jeu » comme l’a dit Luis Enrique mardi afin de préserver sa cage inviolée et se donner une chance de gagner.

Umtiti forfait

Ce match au sommet pouvait potentiellement accueillir 6 Français: Umtiti, Mathieu et Digne d’un côté, Lucas Hernandez, Griezmann et Gameiro de l’autre. Ce sera cependant sans Umtiti, victime mardi à l’entrainement d’une élongation du ligament latéral du genou gauche. Et on ne devrait retrouver que les GG sur la pelouse du Camp Nou au coup d’envoi.

Luis Enrique, qui s’attend « à un match passionnant »,  devrait lui  aligner le même 11 que celui qui avait chuté en 1/4 de finale retour de Ligue des Champions au Calderon, à l’exception de Sergi Roberto qui remplace Dani Alves depuis son départ à l’intersaison.

Abonnez-vous au Blog du Barça!
[jetpack_subscription_form]

Rejoignez-nous sur facebook, et twitter!

Photos: JOSEP LAGO/Getty Images, GERARD JULIEN/AFP/Getty Images

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

2 Comments

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *