UA-59106369-4

Un derby chaud bouillant

Le derby Espanyol-Barça est toujours chaud bouillant depuis que les Pericos sont installés à Cornella. Celui de ce soir à 20h45 CET sera de la même veine.

Le derby Espanyol-Barça de ce soir ne vaut pas une Liga pour les Blaugranas mais à coup sûr ils peuvent la perdre à cause de ce match. Les Pericos, 9ème à 8 points de la 7ème place qui sera qualificative en Europa League si le F.C. Barcelone gagne la Coupe du Roi, n’ont plus rien à jouer sauf leur honneur ce soir dans leur enceinte face à leur ennemi de toujours (20h45 CET). L’équipe entrainée par Quique Sanchez Flores est en effet sans pression car elle a atteint l’objectif marqué par son nouveau propriétaire chinois M. Chen, à savoir finir dans les 10 premiers du championnat cette saison.

Tension entre les deux entraineurs

Pour ajouter du piment à la rencontre, les deux entraineurs Luis Enrique et Quique Sanchez Flores ne peuvent pas s’encadrer. La faute selon Onda Cero à leur passé commun il y a 20 ans au Real Madrid. Lucho soupçonnait alors QSF d’avoir rapporter à l’entraineur Valdano qu’il partait au F.C. Barcelone. La tension était telle qu’ils faillirent en venir aux mains lors d’une partie de cartes avec Cañizares et Míchel. 

Luis Enrique sérieux à l'entrainement (photo twitter @fcbarcelona_cat)

Luis Enrique sérieux à l’entrainement (photo twitter @fcbarcelona_cat)

 

Si l’entraineur du Barça posait volontiers pour la traditionnelle photo d’avant derby avec celui de l’Espanyol les deux dernières saisons, il n’en a rien été cette année avec Quique Sanchez Flores. Le mister perico lui rend bien d’ailleurs puisqu’il a dit hier en conférence de presse « je passe tout mon temps à travailler et quand j’ai du temps libre je le passe à lire « Le Clown qui est en toi » de Caroline Dream ». Un message direct à son adversaire et ennemi d’un soir. Autant dire que la poignée de main ce soir entre les deux hommes sera glaciale.

Un derby chaud bouillant

Luis Enrique n’a lui pas voulu rajouter de l’huile sur le feu hier. Il faut dire qu’un contexte électrique alimenté par des déclarations tapageuses ne serviraient en rien les intérêts du Barça qui a besoin de gagner sí o sí  s’il veut continuer à espérer un nouveau titre en Liga. « Ce sera un match extrêmement compliqué face à un rival qui nous connait et qui est spécialement motivé quand il joue contre nous (…). De notre côté nous allons mettre l’intensité propre à un derby et nous concentrer sur le sportif . »

Il est vrai que les derniers jours les polémiques y sont allé bon train. Le Président de la Ligue Javier Tebas a déclaré sur la Cope « comme supporter du Real (ce qu’il est), bien sûr que le but de Messi (dans les arrêts de jeu) fait de la peine ». Le Président de Malaga a écrit lui sur son compte Twitter que « les déchets de Catalogne ne vont pas sentir l’odeur de la Liga » alors que son équipe reçoit le Real Madrid lors de la dernière journée. Sans compter que l’Audience Nationale a décidé que Bartomeu sera bien jugé dans le Cas Neymar II alors que l’actuel président n’avait pas participé au transfert du Brésilien. Une décision qui a provoqué la stupeur du président du Barça selon Mundo Deportivo, même s’il s’y attendait. Sport rapporte en effet que Barto aurait dit à quelques membres du comité directeur « voyons maintenant quelle surprise ils nous réservent après le 2-3 » de Madrid.

Neymar est de retour

La bonne nouvelle côté Barça est que Neymar est de retour. Le Brésilien a purgé ses trois matchs de suspension en Liga et est fin prêt à aider son équipe dans le sprint final. La mauvaise c’est en revanche le quasi-forfait d’Iniesta qui ne s’est pas entrainé hier à cause de douleurs à l’adducteur de la jambe droite. Pour ce match l’entraineur devrait compter sur son équipe de gala – à part donc Don Andres – alors qu’Umtiti, Sergi Roberto et Jordi Alba sont menacés de suspension en cas de carton jaune.

Les Blaugranas seront reçus dans un stade de 40.000 places de Cornella El Prat chaud bouillant, prêt à rugir pour pousser son équipe à priver le Barça du titre de champion d’Espagne. L’Espanyol n’a certes encore jamais gagné contre Messi & Cie dans sa nouvelle antre inaugurée en 2009, mais jamais il n’a été dépassé de la tête et des épaules, sauf en 2010. Après 3 nuls et 5 défaites les Pericos espèrent enfin connaitre la victoire. Ils donneront tout voire plus, comme l’an dernier où l’engagement des blanquiazul avait ensuite été décrié dans la presse catalane, en majorité pro-barça.

https://twitter.com/neymarjr/status/856446876685668352

Les compos

Espanyol: Diego Lopez – Javi Lopez, David Lopez, D. Reyes, Aaron – Jurado, Victor Sanchez, Javi Fuego, Piatti – Gerard Moreno, Caicedo

Barça: Ter Stegen – S. Roberto, Piqué, Umtiti, Jordi Alba – Busquets, Rakitic, André Gomes – Messi, Suarez, Neymar.

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

1 commentaire

Réagissez
  • Les adversaires du Barça ne sont pas que sportifs. D’autres jeux se font sur d’autres terrains, en coulisse, sans public. Mais l’équipe doit s’en tenir à son travail sur la pelouse et gagner tous ses matchs. Ce soir, l’Espanyol va jouer à casser du Barça, en agressivité et en intensité. Ce ne sera pas un match de Liga mais de coupe ! Si la défense du Barça tient le choc, ça ira même si l’adversaire va déployer une défense à 9.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *