UA-59106369-4

Ce sera la Juve !

Le Barça jouera la finale du 6 juin contre les Bianconeri, auteur d’un match héroïque hier soir contre le Real Madrid. Messi et Cie sont archi-favoris.

Il n’y aura pas de Clasico en finale. Le Real Madrid, incapable de battre la Juve hier soir à domicile, a laissé passer l’occasion de remporter sa onzième Ligue des Champions. Pourtant tout était réuni : des fans en ébullition, un pénalty sifflé et transformé, l’avantage à la mi-temps. Mais le Real n’a rien pu faire une fois que la Juve a égalisé. Les joueurs merengue regarderont la finale à la télé le 6 juin. Le Barça, quant à lui, essayera de faire mieux que son éternel rival.

La Vieille Dame a de la mémoire.

Les Transalpins ont fait honneur à leur Histoire, hier soir, au Bernabeu. Ils ont résisté à tous les assauts madrilènes, repoussant chacune des attaques de la BBC (Bale, Cristiano, Benzema) puis de la BCC (Chicharito à la place de Benz’ à la 67ème). Et alors qu’ils étaient au plus mal en début de deuxième mi-temps, ils ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser par l’intermédiaire de Morata (57ème minute). Pogba a alors reculé d’un cran, Barzagli est rentré, et tout le monde a défendu. Bale et Cristiano, qui avait transformé un pénalty en première mi-temps, n’ont pas su trouver la faille. Score du match 1-1. Et c’est la Juve qui s’en est allée fêter avec supporters la qualification pour la finale.

Morata, le nouveau Morientes

En égalisant à la 57ème minute d’un tir puissant aux 15 mètres, Morata a fait autant plaisir aux supporters de la Juve qu’à ceux du Barça. Car dans la capitale catalane, personne ou presque ne voulait voir gagner le Madrid, de peur de perdre la finalissima contre l’éternel rival. Du côté de Barcelone, on a finalement plus fêté la défaite du Madrid que la qualification le soir d’avant, tant elle était programmée après le 3-0 de l’aller.

L’ironie de l’histoire, c’est que Morata a porté les couleurs pendant du Real Madrid depuis les équipes de jeune jusqu’à l’équipe première. Lancé par Mourinho, il a quitté le club de la capitale espagnole l’année dernière, lassé de faire banquette. A 22 ans il vient donc de crucifier son équipe de toujours, en marquant à l’aller comme au retour. Comme Morientes en 2004, avec l’AS Monaco. Décidément les anciens du Real n’ont pas de pitié pour leur ex-club…

Les retrouvailles Suarez-Chiellini

Leur duel a fait le tour du monde il y a moins d’un an. Luisito Suarez avait mordu Giogio Chiellini lors d’Italie-Uruguay lors de la Coupe du Monde au Brésil. Excusé depuis par l’Italien, ils se retrouveront sauf blessure le 6 juin prochain à Berlin. Avec Pogba, que le Barça veut absolument. Avec Messi, dont le premier match avec le Barça fut précisément contre la Juve, en 2005. Il portait alors le maillot 30. Il y a déjà dix ans.

Photo: Cordon Press

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *