UA-59106369-4

Ne pas bouder le plaisir d’une finale

Le Barça s’est de nouveau qualifié pour une finale mardi soir. Un plaisir à ne bouder sous aucun prétexte.

Le Barça s’est qualifié mardi soir pour la finale de la Coupe du Roi en faisant match nul 1-1 au Camp Nou contre l’Altetico Madrid. Un match épique marqué par des expulsions, un pénalty raté, un hors jeu mal annulé et un F.C. Barcelone à l’agonie à partir du moment où Sergi Roberto a été expulsé à la 57ème minute.

Le jeu proposé par les azulgranas se résumaient au don de soi, le gain de temps et la résistance au mal, aux antipodes de ce que proposaient les protégés de Guardiola de 2008 à 2012. De quoi créer un intense débat à Barcelone au lendemain de la qualification entre les romantiques du beau jeu et les amoureux du résultat.

Le Barça a changé

Et c’est vrai que ce Barça a perdu de sa superbe. Il n’est plus cet orchestre symphonique dirigé par Pep, où chaque note était interprété à la perfection. Depuis le début de la saison, l’équipe de Luis Enrique ressemble à un groupe de rock alternatif qui mêle punk, ska, ballades au fil des matchs qui se présentent tout en faisant appel à ses trois solistes de la MSN pour illuminer le concert.

Malheureusement pour les nostalgiques, le F.C. Barcelone vit un changement structurel. Son milieu de terrain est orphelin de Xavi, parti il y a un an et demi, et du peu de disponibilité d’Iniesta, qui a manqué 14 matchs soit 38% des rencontres pour blessure. Le F.C. Barcelone essaye de préparer la relève avec André Gomes et Denis Suarez, recruté l’an dernier et qui n’ont que 23 ans chacun. Mais il faudra sûrement continuer le renouvellement des milieux cet été – en vendant le trentenaire Arda? – pour s’attacher les services d’un joueur à fort potentiel au niveau mondial.

Mais ce n’est pas une raison pour bouder une finale

Malgré ce constat les supporters du Barça ne peuvent se permettre de bouder la 4ème qualification consécutive en finale de la Coupe du Roi de leur équipe. C’est du jamais vu depuis les années 60 en Espagne et c’est seulement la deuxième fois que le F.C. Barcelone réussit cet exploit. La première, c’était de 1951 à 1954. Il y a donc 63 ans! A l’image du Double-Doublé de la saison dernière, qui était le premier depuis 1951-1952, ce Barça est en train d’atteindre des records que l’on croyait impossible à égaler!

Comme avec la Dream Team dirigée par Cruyff, le Barça est monté tellement sous Guardiola qu’aujourd’hui la descente est dure. Mais au moins cette équipe gagne. Et sinon demandez à ceux qui ont vécu les années 1999-2004 quand le F.C. Barcelone célébrait le but en ciseau retourné de Rivaldo comme un titre alors qu’il ne faisait que qualifier les azulgranas… pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.

Mais c’est vrai que certains deviennent difficile après 29 titres depuis 2005. Et ils ont raison car le Barça ne peut pas jouer tous ses matchs comme mardi soir. Mais d’ici à bouder une nouvelle qualification en finale, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Abonnez-vous au Blog du Barça!
[jetpack_subscription_form]

Rejoignez-nous sur facebook et twitter.

Photo: Twitter @fcbarcelona_fra

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

5 Comments

Réagissez
  • Le format de la Copa est vraiment néfaste pour la saison. Alors, pour avoir joué 6 matches en semaine sur Janvier Février, je considère le passage en finale aussi (surtout ?) comme un soulagement de ne pas avoir fait tous ces efforts pour rien. Mais jouer la Copa reste le meilleur moyen de se griller pour la Champions (on l’a vu l’an passé : Barça cramé en avril et Real frais, merci Cheryshev).

    • Cette année les matchs ont été exigeants. Mais cela a aussi été le choix de LUIS ENRIQUE qui n’a pas fait tournet pour cette compétition. On verra en avril s’il a eu raison.

  • Excellent article Monsieur Goldstein Olivier.
    Pour ma part, je pense que vendre Arda serait une bonne solution, surtout pour les clubs chinois qui proposent de grosses sommes d’argent, et le fait qu’il ne soit pas là pour le long terme.
    C’est vrai, le Barça ne domine plus autant le milieu, mais notre milieu est en chantier! Ceux qui boudent la qualification du Barça ignorent à quel point il est difficile de passer de Xavi à rakitic.
    Heureusement pour nous que Iniesta et Xavi n’ont pas même âge, car les perdre tout d’un coup aurait été rédhibitoire. La seule certitude du milieu pour le court et le long terme c’est Busquets, donc il y a deux postes à occuper au milieu. Il faudrait donner du temps à Rafinha, André Gomes et Denis de confirmer les espoirs placés en eux, car Iniesta n’est pas devenu le joueur qu’il est avant ses 25-27 ans, de même que Xavi.
    Mention spéciale à Um Titi qui ne cesse de nous éblouir par sa classe, son talent, son calme, malrès ses 23 ans! Quel joueur!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *