UA-59106369-4

Tourner c’est gagner!

Luis Enrique a fait tourner mais le Barça a quand même remporté son match contre l’Athletic Bilbao cet après-midi au Camp Nou. Et préparer au mieux leur duel décisif mardi face à l’Atletico Madrid.

“Sans rotations, on sera cramé avant le 15 février ». Luis Enrique, qui l’avait dit il y a quatre jours en conférence de presse, est resté fidèle à ses principes et a titularisé 6 nouveaux joueurs par rapport au match de mercredi à Madrid contre l’Atletico. Une décision obligée par le calendrier surchargé du Barça (c’était la 10ème rencontre des Catalans en un mois) et le peu de récupération entre chaque match. Et qui, une fois de plus a marché: les azulgranas ont remporté la partie 3-0 face à l’Athletic et reviennent à un point du Real Madrid, qui compte deux matchs de moins.

Le match de Paco, Mathieu ou Vidal

Luis Enrique en profite ainsi pour tenir son effectif mobilisé alors que le Barça disputera encore 4 matchs dans les deux prochaines semaines (Atletico en Coupe, Alaves, PSG et Leganes).

Paco Alcacer a marqué son premier but en Liga en ouvrant le score sur une passe de Neymar à la 18ème minute. Vidal a inscrit un nouveau but somptueux qui en a terminé des espoirs basques (3-0 à la 67ème). Mathieu a bien tenu son couloir gauche, apportant sa vitesse pour sauver des situations dangereuses devant le but de Ter Stegen comme à la 24ème quand il gêne le tir de San José. Le milieu de circonstances André Gomes-Rafinha-Arda a lui souffert face aux Basques. Mais il y a longtemps que le Barça n’archidomine plus ses adversaires au centre du terrain.

Suarez, Messi, Piqué au repos.

C’est tout gagnant pour le F.C. Barcelone puisque cette composition logique pour certains, osée pour d’autres, a permis de ménager Suarez et Alba pendant 90 minutes, Mascherano pendant 45, Messi, qui a marqué son 16ème but de la saison en Liga sur coup-franc pendant 30, et faire sortir à la mi-temps Piqué par précaution. Le défenseur central souffre d’une surcharge musculaire à la jambe gauche. Le Club n’a pas précisé s’il serait indisponibles pour les prochaines rencontres.

Clameur du Camp Nou contre l’arbitrage

La rencontre a aussi été marquée par les protestations de l’Espai d’Animacio contre l’arbitrage, qu’il juge défavorable au Barça. Dès le coup d’envoi les 1000 supporters chantaient « mains en l’air, c’est un braquage », puis « arbitre, que tu es mauvais » et « Javier Tebas (le président de la Ligue) est supporter du Real Madrid ». A la 12ème minute, le traditionnel « Va-t-en Tebas » a été repris par une grande partie du Camp Nou, qui agitait par ailleurs des mouchoirs blancs en signe de protestation.

Ces manifestations viennent en réaction aux fautes sont très souvent non sifflées sur Neymar ou sans carton jaune à la clef, alors que la MSN reçoit des cartons jaunes à la première faute venue. Le Brésilien, qui fête ses 25 ans demain, a su les remercier. Il a encore livré un match spectaculaire, terni seulement par son manque de précision devant le but, notamment dès la première minute où il a hésité entre frapper et contrôler à 10 mètres du but basque.

Abonnez-vous au Blog du Barça!
[jetpack_subscription_form]

Rejoignez-nous sur facebook et twitter.

Photo: Twitter @fcbarcelona_fra

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

2 Comments

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *