UA-59106369-4

Barça: L’été de toutes les promesses

Mercato qui fait rêver, matchs de gala dès le mois d’août… l’été du Barça est celui de toutes les promesses. De quoi rêver d’un troisième Triplé, et d’oublier un mois de juin pourri.

Quand Josep Maria Bartomeu s’est présenté face au médias le 30 juin, jamais il n’aurait pensé que le Barça aurait retrouvé un niveau proche d’extase deux mois plus tard.

A l’époque – cela semble si loin! – le président avait qualifié l’année 2015-2016 de difficile. Le Barça, qui venait de faire le Doublé, était empêtré dans l’accord trouvé dans l’affaire Neymar, la non-prolongation de contrat de ce dernier, ou le départ gratuit d’Alves.

Les promesses des nouvelles recrues

Deux mois plus tard le Club a retrouvé de son brillant. Comme par magie. Car l’été du Barça a été celui de toutes les promesses, notamment par ses recrues. Denis Suarez, Digne, Umtiti, André Gomes, Cillessen et Alcacer sont jeunes (22-23 ans sauf Cillessen, 27) et apportent leur fraicheur.

Mais aussi l’assurance d’un jeu alléchant, surtout dans le cas de D. Suarez, A. Gomes et Alcacer, bien connus des supporters catalans puisqu’ils jouaient en Liga (Villareal pour le premier, Valence pour les deux autres).

Umtiti et Digne sont des cas à part. Bénéficiant d’un déficit de notoriété, les socios et les médias ne savaient à quoi s’attendre. Leurs premiers matchs ont rassurés tout le monde. Cillessen, lui, s’est montré aimable et ambitieux pour les deux jours passés ici. Recrutés pour cinq ans (Denis Suarez pour 4 + 1 optionnelle), ils offrent des solutions immédiates à Luis Enrique et un gage pour le futur.

Les promesses des premiers matchs

Depuis que le Barça a remis les pieds au Camp Nou pour le Gamper, c’est du grand niveau. 5 victoires, 15 buts marqués, une Supercoupe d’Espagne empochée et des actions de classe mondiale. Les médias catalans demandaient même aux joueurs après Barça-Betis (6-2) s’ils trouvaient normal d’être aussi fort à ce moment de la saison.

Les promesses de Messi

« Messi est passé d’être meilleur soliste du monde à meilleur chef d’orchestre du monde » disait cette semaine Cuatro. C’est pas faux. Le quintuple Ballon d’Or se porte vers l’avant pour marquer, revient au milieu pour ordonner le jeu, replace ses partenaires, parle avec l’arbitre.

Après une intersaison tourmentée, Leo a retrouvé le chemin des terrains et le sourire. Il irradie sur le terrain comme le blond de sa coiffure. La promesse d’un grand Messi – une fois de plus – cette saison. La meilleure de toute.

Abonnez-vous au Blog du Barça!
[jetpack_subscription_form]

Rejoignez-nous sur facebook, et twitter!

Photo:  PAU BARRENA/AFP/Getty Images

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *