UA-59106369-4

Le grand examen

Dans les tribunes comme sur le terrain, c’est le grand examen du Barça ce soir au Camp Nou contre l’Espanyol de Barcelone (Liga, J3, 20h45 CET).

Il y a mille histoires à raconter autour du Barça-Espanyol de ce soir. Celle d’Ernesto Valverde, seule personne avec le mythique Kubala à avoir joué puis entrainé les deux principaux clubs de Barcelone. Celle, renouée, de la traditionnelle photo d’avant match entre les entraineurs des deux équipes avant le derby. Elle avait été abandonnée la saison dernière car Luis Enrique et Quique Sanchez Flores, l’actuel coach de l’Espanyol, se détestaient depuis leur passage en tant que joueurs sous les couleurs du Real Madrid. Celle encore des retrouvailles de Valverde avec l’Espanyol de Barcelone, qu’il avait emmené en finale de la Coupe UEFA en 2007.

Mais toutes ces histoires sont aujourd’hui posées en arrière plan tant l’actualité blaugrana est brûlante sur le terrain et dans les tribunes. Au point que ce match Barça-Espanyol, en plus d’être un derby, fait figure de grand examen.

https://twitter.com/fcbarcelona_fra/status/906137956024508416

Le grand examen sur le terrain

Pour les joueurs, ce soir, c’est le début d’une histoire. Après un mercato qui laissera des traces, les 24 joueurs du Barça savent qu’ils vont cohabiter ensemble jusqu’en mai prochain pour gagner des titres. Plus le temps de se lamenter sur le départ de Neymar, la non arrivée de Coutinho ou le départ raté d’Arda. Ce soir les blaugranas entament un nouveau chapitre avec les bases posées par Valverde lors des premiers matchs: pression haute, Messi en faux 9 quand Suarez ne joue pas, espace pour les latéraux pour déborder tandis que les ailiers rentrent vers l’intérieur.

Avec 6 points au compteur en deux matchs, le Barça passe un grand examen conscient qu’il a fait ses devoirs mais qu’il ne peut pas se louper. « J’ai étudié les matchs de l’an dernier a dit Valverde hier en conférence de presse. Au Camp Nou l’Espanyol avait fait une pression basse, puis une pression haute à Cornella. On verra demain ce qu’il en est. C’est un rival fort, qui nous motive. La Liga est notre priorité ». Ce match est d’autant plus piège qu’il tombe après la trêve FIFA, habituellement compliquée pour le F.C Barcelone. En septembre dernier Alaves s’était imposé 2-1 au Camp Nou, perçant pour la première fois la cuirasse d’une équipe qui semblait indestructible. « Je ne sais pas pourquoi cela arrive. Peut-être est-ce dû aux matchs supplémentaires que disputent les internationaux » a dit hier Valverde – ils étaient 17 à être retenus avec leurs sélections ces deux dernières semaines. Peut-être aussi aux peu d’entrainements pour reconnecter avec l’ambiance du Club. Comme Luis Suarez ou Paulinho, qui n’auront eu que la séance d’hier pour préparer le derby.

Le grand examen de Dembélé

La rencontre de ce soir sera aussi le grand examen de Dembélé. Valverde, qui n’a pas voulu confirmer sa titularisation hier soir, s’est montré très satisfait des progrès du Français depuis son arrivée. « Il a accusé son inactivité et le fait d’être le centre de l’attention médiatique. Mais je le vois beaucoup mieux chaque jour qui passe. Il parle plus avec ses coéquipiers. Il connait mieux notre jeu. Il se lâche plus. Ce n’est qu’un jeune de 20 ans après tout ».

Non retenu avec les Bleus, Dembélé s’entraine depuis le 29 août avec l’équipe. Il s’est aussi préparé à part avec le préparateur physique Edu Pons afin de retrouver la meilleure forme possible. Dembouz avait en effet claqué la porte de Dortmund le 12 août afin de forcer son transfert en Catalogne. Il s’est depuis fait discret sur les réseaux sociaux – pas un seul tweet – alors qu’il était le centre d’attention des médias du Club – diverses interviews et même un site web dédié. Le Français aura enfin l’occasion de s’exprimer ce soir sur le terrain, en tant que titulaire ou en cours de match. Ce sera sa première rencontre au Camp Nou. L’occasion de faire taire les supporters qui ne pointent que ses jongles ratés lors de sa présentation le 28 août dernier. A voir la talonnade qu’il a réussi hier lors du rondo, il est prêt.

https://twitter.com/fcbarcelona_fra/status/905007398741528576

Le grand examen dans les tribunes

Cette rencontre sera aussi un grand examen dans les tribunes du stade. Celui des supporters, qui auront l’occasion de manifester leur soutien ou leur désapprobation envers Bartomeu, ciblé par une motion de censure. C’est d’ailleurs un jour clé pour le président, avant et pendant le match. Avant car c’est le moment où Benedito, promoteur de la motion de censure, espère récolter un maximum des 16.570 signatures afin d’impulser le vote qui pourrait faire tomber Bartomeu. C’est d’ailleurs un jour clé car si le nombre de signatures est faible, la motion sera morte née.

Toutefois c’est aussi un jour clé pour le président pendant la rencontre. Selon l’adage à Barcelone, « tout va bien si le ballon rentre ». Si le Barça gagne, le président gagnera donc aussi. Et avec 9 points en trois matchs Bartomeu pourra dire à qui veut l’entendre qu’il a bien fait de se proclamer « optimiste » dans les colonnes de Sport lundi.

Interrogé hier, Valverde a admis que les joueurs parlaient de la motion de censure puisque « les informations arrivent aux vestiaires ». Mais il a nié le fait que cela puisse influer sur le rôle de l’équipe : « Nous connaissons notre rôle: marquer le plus de buts possible et en encaisser le moins possible ». Le Txingurri a toutefois lancé un appel au public. « Nous sommes tous du Barça. Sur le terrain et dans les tribunes. Quand ils sont avec nous (les supporters), cela nous aide beaucoup ». A croire que les joueurs examineront aussi ce soir leur public.


Barça-Espanyol: les compos

Au vu de la conférence de presse d’hier, Paulinho et Luisito, qui n’auront qu’un entrainement avec le groupe, devraient être ménagés même si les deux joueurs sont dans la liste des sélectionnés par Valverde. Pour le reste peu de risques de voir la compo Luisenriqueste de l’an dernier contre Alaves. Valverde mettra la meilleure équipe pour continuer à trouver le rythme et forger les certitudes de l’équipe. Le coach a décidé de se passer de Aleix Vidal et Denis Suarez tandis que Sergi Roberto est forfait pour des douleurs au genou gauche. Semedo sera donc titulaire en tant qu’arrière-droit. Quant à Dembélé, il pourrait au vu des circonstances commencer sur l’aile droite dans un 4-2-3-1 avec Deulofeu à gauche et Messi en faux 9.

Côté Espanyol c’est en revanche l’urgence. Le Club n’a pris qu’un point en 2 matchs. Son entraineur a dit que son équipe devra jouer « avec caractère et audace ». Elle n’a plus remporté un point depuis février 2009. Ce soir-là un doublé d’Ivan De La Peña avait eu raison de l’équipe de Guardiola. Arrivé de l’OL en fin de mercato, Sergi Darder fait partie du groupe.

Barça: Ter Stegen – Semedo, Piqué, Umtiti, Alba – Busquets, Rakitic –  Iniesta, Deulofeu, Dembélé – Messi.

Espanyol: Pau Lopez – Granero, David Lopez, Naldo, Aaron – Hernan, Jurado, Javi Fuego, Piatti – Moreno, Baptistao

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo: AFP PHOTO / LLUIS GENE

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

6 Comments

Réagissez
  • Le match pour moi est secondaire j’espère même une defAite pour donner plus de chances à la motion de passer
    Aucun avenir avec cette direction qui a montrée ses limites et son incompétence
    Préparons nous à avoir une année difficile non par les résultats mais par la qualité du jeu

  • SVP ne melongeons pas les choses, la Liga reste une priorité sans perdre aucun point si possible, la Motion de censure une autre aussi importante que je souhaite vivement que les spectateurs lèvent la voix à chaque occasion scindant le départ inconditionnel de Bartomeu et Co. VISCA EL BARCA a jamais

  • Bonjour.
    Je suis vraiment très inquiet pour la suite de ce championnat. Vues les performances du réal, après tout c’est le rival le plus sérieux, je crois que Valverde a du pain sur la planche.

  • Bien sûr ce serait un examen sur tous les plans, mais sur le terrain nous souhaitons voir une certaine fraîcheur et combativité si on veut gagner dignement, est ce que vavlverde pourrait injecter ces deux paramètres que nous n’avons pas vu durant les deux derniers matchs malgré les avoir gagné, Messi ne peut pas à lui seul relever le niveau, donner confiance aux autres et les stimuler. Tres bonne chance surtout que le RMA a fait match nul, une opportunite a ne pas rater pour atteindre 4 points d’avance, visca el barça

  • Franchement je ne comprends pas pourquoi M. VALVERDE ne fait pas davantage confiance à Dennis SUAREZ qui est pourtant très bon et pourquoi se passer d’ Alexys VIDAL. Bon on fera le point ce soir vers 22H20 environ j’espère que le coach sait ce qu’il fait et qu’il n’aura pas à regretter son choix. Sinon je pense comme AISSI Med souhaitons une victoire du Barça, car les points pris ne sont plus à prendre, quant aux Socios qu’ils se lèvent comme un seul homme pour l’éviction de M. BARTOMEU et de son équipe. Je suis triste de voir le Barça couler comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *