UA-59106369-4

Le Barça en profite

Le Barça en profite et la tête de la Liga et 4 points d’avance sur le Real Madrid après sa victoire 5-0 sur l’Espanyol samedi soir au Camp Nou.

Les titres ne se gagnent pas en septembre. Ils peuvent en revanche se perdrent dans cette fin d’été qui sent encore les relents de la saison précédente. C’était le cas du Real Madrid de Mourinho qui avait perdu 10 points en 2012-2013 lors des 7 premiers matchs ou du Barça de Luis Enrique qui avait laissé échappé 8 points la saison dernière lors de ces fameuses 7 premières rencontre.

Le cas du Real Madrid de Zidane, qui vient de perdre 4 points suite à 2 nuls consécutifs à domicile, n’en est pas encore là. Mais le Barça ne pouvait pas laisser passer le cadeau que lui a offert le promu Levante samedi dans l’après-midi en faisant 1-1 au Bernabeu. En battant 3-0 l’Espanyol, le Barça en profite pour prendre la tête de la Liga et 4 points d’avance sur le Real Madrid.

Le Barça en profite avec la meilleure équipe

On ne pourra pas reprocher à Valverde de ne pas avoir tout tenter pour remporter le derby contre l’Espanyol. Alors qu’il avait annoncé la veille du match qu’il pourrait éventuellement laisser un cadre sur le banc, le coach a sorti toutes ses munitions pour gagner son troisième match consécutif alors que la Juve se présentera mardi soir à l’Estadi. C’est la meilleure équipe possible qu’a en effet aligné Valverde avec 9 titulaires de l’an dernier plus Semedo et Deulofeu remplaçant poste pour poste S. Roberto, blessé, et Neymar, parti. Rien à voir avec la compo LuisEnriqueste contre Alaves il y a un an avec Messi, Suarez et Iniesta sur le banc qui avait coûté au Barça une défaite et beaucoup de critiques. Il faut avouer que la situation fragile dans laquelle se trouve l’équipe après le mercato n’encourage pas beaucoup les prises de risques.

En face l’Espanyol alignait un 4-3-3 avec la présence au milieu de Sergi Darder, tout juste recruté en provenance de l’OL. Avec l’ambition de marquer ses premiers points au Camp Nou depuis la saison 2008-2009

Grosse ambiance sur le terrain et dans les tribunes

L’ambiance commence fort grâce à la Grada d’animacio. Les supporters massés derrière le Gol Sud avaient dit qu’ils ne prendraient pas partie pour la motion de censure. Ils ont donc commencer à chanter dès la première seconde « I si tots animen guanyarem » – si on encourage tous on gagnera – puis « Perico, dime que se siente » rendu populaire à la Coupe du Monde 2014 par les Argentins. Ils étouffaient ainsi les « Bartomeu démission » lancés au coup d’envoi.

Sur le terrain le rythme était lui aussi élevé. Le Barça arrive facilement aux 18 mètres même s’il n’arrive pas à se créer des occasions franches. Le tir enveloppé de Messi aux 15 mètres ne trouvait pas la lucarne opposée (3ème) et Rakitic ne pouvait reprendre aux 6 mètres une remise de la tête de Suarez (13ème). Le premier tir cadré était l’ouvre de Suarez sur coup franc aux 25 mètres à la 18ème.

Malgré tout les intentions blaugrana étaient là. Le Barça récupérait rapidement la balle et Iniesta donnait une leçon magistrale de ce qu’est un milieu de terrain.  Le capitaine se positionnait tantôt au coeur du jeu comme relayeur ou aux 18 mètres pour combiner avec Messi, Deulofeu, Suarez ou Alba, laissant derrière lui Busquets et Rakitic. Ce dernier offrait une passe laser à Messi que l’Argentin, hors-jeu au départ, contrôlait aux 15 mètres puis propulsait dans la lucarne droite du gardien de l’Espanyol. Le Barça était récompensé de ses efforts (1-0, 26ème minute). Et failli même doubler la mise sur un magnifique une-deux entre Messi et Rakitic à l’entrée de la surface de réparation 5 minutes plus tard. Pau Lopez repoussait d’une main ferme le tir du Croate avant de s’incliner une nouvelle fois face à Messi (35ème). L’Argentin, qui tarde à se faire prendre en photo avec Bartomeu, est déjà Pichichi de la Liga. 2-0 à la mi-temps pour le Barça. L’Espanyol n’aura tiré que deux fois aux buts dont une sur le poteau en fin de première période.

 « Ousmane Dembélé, allez, allez »

La deuxième mi-temps repart sur un faux rythme. Les actions s’enchainent de part et d’autre sans que le score n’évolue. Sorti du banc à la 55ème minute, Ousmane Dembélé est ovationné. « Ousmane Dembélé, allez, allez » chante alors la Grada d’Animacio sur l’air de la Marseillaise. Un privilège rare car dont bénéficie le Français alors qu’il n’a toujours pas disputer une minute sous les couleurs azulgrana. Sur le bord du terrain, Dembouz voit son idole Messi marquer son troisième but avant d’entrer acclamé par les 72.857 spectateurs du Camp Nou (65ème, 3-0). Le Français réalisait son rêve de jouer avec le Barça a 20 ans 3 mois et 25 jours.

Le moins qu’on puisse dire c’est que Dembélé a montré qu’il avait du caractère. Dribbes, prise de balle et départ vers l’avant, le Français est apparu très rapide. Placé à droite, il est apparu un peu brouillon dans ses premières passes, notamment vers Semedo en contre-attaque. L’international bleu se replaçait toutefois bien vers l’intérieur pour laisser le couloir au latéral Portugais.

Plus discret par la suite, le Français a toutefois fait étalage de toute sa classe sur une passe en profondeur d’André Gomes en récupérant le cuir avant de le servir parfaitement à Suarez. L’Uruguayen en profita pour envoyer le ballon aux fonds des filets blanquiazul et porter le score à 5-0 à la 90ème minute – Piqué avait marqué 3 minutes avant de la tête.

Le Barça est en tête de la Liga avec 3 victoires en autant de matchs. Grâce notamment à 3 clean sheet consécutif de Ter Stegen. De quoi consolider un peu plus le projet de l’équipe de Valverde.

Bartomeu respire

L’autre grand vainqueur de la soirée s’appelle Bartomeu. Le président, malmené par une partie de la Grada d’Animacio qui ont scandé « Nobita démission » puis par le stade qui a réclamé clairement sa tête dans les arrêts de jeu, peut respirer après la victoire. Car c’est bien connu, il est plus facile de faire taire les critiques après une victoire, surtout sur un score aussi large.

De son côté Benedito a récupéré les premières signatures au Camp Nou avant la rencontre après avoir obtenu le soutien dans la journée de Laporta. La partie se joue encore.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo: Albert Llop / Anadolu Agency

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

8 Comments

Réagissez
  • Grand merci aux joueurs qui ont été au rendez vous, on voit les empreintes de Valverde qui a très bien géré le match, ambiance des années Guardiola, très bonne continuation dans la gloire et la joie de voir Bartomeu OUT. VISCA BARCA

  • Résumé : 3 matchs, 3 victoires, 3 clean sheets et un goal average de +9. C’est pas si mal pour un club que les pseudo experts sportifs et autres journalistes français annonçaient moribond, après le départ du cupide brésilien. Pendant ce temps, le Real Madrid que les mêmes gens présentaient comme une machine de guerre indestructible a accumulé 2 contre-performances : 3 matchs, 1 victoire, 2 nuls (à domicile), et un goal average de +3, sans compter les cadres qui ont vu rouge et ceux qui sont blessés…

  • Très très bon matchs les gars! Je suis particulièrement fier de ce match livré hier.

    Messi le Dieu du foot!

    Nélson Semedo a prouvé qu’il pouvait parfaitement bien s’entendre avec Deulofeu dans son couloir, et a réalisé un match plus que correct!

    Jordi Alba de retour à son meilleur niveau!

    Ivan Rakitić, la définition de la force tranquille.

    Deulofeu même encore un peu brouillon, très bon match coté offensif et défensif

    Luis Suárez , El Pistolero n’a pas eu ce mordant qu’on aime si bien voir chez lui. Il faut qu’il devient plus realiste et décisif devant les buts

    Dembélé: C’est prometteur et surtout une première réussie devant le public bouillant d’hier

    Cette équipe nous fait rêver et avec plus de renfort ( Défense et Couthino) en Janvier, nous pourrions réaliser nos rêves. Vive le Barça et Bartomeu OUTTTTTTTTTT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Bonjour.
    Je crois sincèrement qu’il y a bien une lueure d’éspoir qui s’éclaircit avec ce derby largement remporté par le Barça. Bonne continuation.

  • Restons humbles, c’est cela notre force. Ces journalistes français qui nous critiquent finirons par comprendre que le Barça, ce n’est pas Neymar! Je suis confiant pour le futur, je préfère même cette position car nous n’avons pas trop de pression et c’est comme cela qu’on fera encore mal. Valverde, je le trouve appliqué par rapport à Luis. Le sjoueurs nous les avons. ça va aller!!!!

  • Le barça ne peut se comparer qu’au barça, avec ces trois matchs gagnés le barca est sur la voie de sa propre excellence, au moins cette fois la rotation logique et bien raisonnée a donné un meilleur résultat que celui de Enrique qui nous a coûté la Liga bêtement, donc Bravo Valverde, sagesse et réalisme, si chaque match est géré ainsi on doit être optimiste pour la suite. Un autre test en face de la Juventus, un peu tôt mais barça semble moralement bien parti, tous les joueurs ont repris leur combativité, les premiers sur le ballon, très bonne circulation de la balle, c’est ce qui manquait au barça de Enrique, que les autres équipes gagnent ou perdent, le barça doit garder son élan et très continuation, Visca Barça a jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *