UA-59106369-4

Au Barça les données sont partout

Au Barça les données sont partout. Au foot et dans les projets. Le Club a révélé certaines des ses méthodes lors du 3ème Congrès Sports et Technologies.

Le Barça a révélé certaines de ses méthodes au cours du 3ème Congrès « Sports Technology » qui s’est tenu au Camp Nou le 9 novembre. Un rendez-vous de portée mondiale où se retrouvent les équipes de NBA (Sacramento Kings, Philadelphia 76ers…), de Baseball (New York Mets, Chicago Cubs) et bien entendu du football (F.C. Barcelone, Tottenham Hotspurs, Olympique Lyonnais…). Devant un parterre attentif dont notamment Andoni Zubizarreta, le directeur sportif de l’Olympique de Marseille.

Le jeu et les données

Qui passe à qui? Qui est disponible pour qui? Où sont les espaces? Voici à quoi sert l’analyse de données au F.C. Barcelone, mais aussi au Tottenham Hotspurs. De quoi donner des idées aux entraineurs, toujours avides de trouver la meilleure solution pour battre leurs adversaires. Luis Enrique était un grand fan des données, laissant souvent Iniesta sur le banc suite à l’analyse des données GPS des entrainements. Valverde n’a lui pas manifesté publiquement le même intérêt pour les nouvelles technologies.

Toutefois l’analyse des données sont essentielles pour aller plus vite dans la prise de décision. Le Barça a par exemple joué 7 matchs en 22 jours, ce qui laisse peu de temps entre deux matchs pour évaluer les performances de ses propres joueurs entre deux rencontres. « Avec les données on peut définir si la mauvaise décision d’un joueur au cours d’un match est un cas isolé où si elle s’est répétée au cours des 10 derniers matchs. On gagne du temps car on n’a pas besoin de les repasser manuellement » explique ainsi Stuart Metcalf, chef des performances analytiques au Tottenham Hotspurs. Le Séville F.C. dit avoir 3,5 millions de données par match.

« Les données permettent de comprendre mieux le football » abonde Javier Fernandez, analyste data au département des sciences du Barça. Face à l’abondance des données, la clé est de savoir d’abord ce que le Club ou le staff cherche et connaitre ses Indicateurs Clés de Performance (KPI’s). Toutefois le football reste un jeu où ce sont les joueurs qui décident. Luis Suarez regrettait mercredi dans Sport qu’il « passe la balle à Messi par inertie alors que certaines fois j’ai un partenaire mieux placé ».

L’entrainement et les données

Le Barça utilise aussi les données à l’entrainement. Il existe 4 grands piliers de l’entrainement au FCB: la prévention, la récupération, le structurel et le spécifique. Chaque programme peut s’adapter à un joueur en particulier mais aussi à un sport. Le F.C. Barcelone travaille en effet sur des solutions pour ses 5 sports professionnels à travers le programme Smart Gym: le foot, le basket, le hand, le foot en salle et le hockey sur patins.

Les piliers de la préparation physique au F.C. Barcelone (photo: Olivier Goldstein)

 

L’objectif, comme l’a expliqué Antonio Gomez, scientifique du sport qui travaille avec l’équipe première du F.C. Barcelone depuis 6 ans, est d’améliorer in fine les performances des joueurs en match. « Nous ne voulons pas surcharger les joueurs. C’est pourquoi toutes les variables des matchs, des transports, de la récupération entre deux matchs ou trêve internationale sont pris en compte ».

La spécificité est telle que chaque joueur porte un bracelet avec ses informations avant de commencer une séance dans les gymnase de la Ciutat Esportiva de Sant Joan Despi, selon une vidéo montrée par le préparateur physique. « Quoi, quand et comment peut-on utiliser la technologie pour améliorer les décisions » est l’objectif de toutes nos actions a précisé Gomez.

Le nouveau Camp Nou et les données

Les données, en plus d’aider à l’amélioration de la performances, permettent aussi au Barça d’avancer sur des projets stratégiques comme la rénovation du Camp Nou. Ramon Jesus Gonzalez est BIM Manager de l’Espai Barça, c’est à dire la personne en charge de transformer les données en un outil pour construire dans ce cas présent le nouveau stade.

Le nouveau Camp Nou aura une capacité de 105.000 spectateurs une fois terminé, mais il passera de 99.000 à 80-85.000 pendant les travaux qui devraient commencer l’année prochaine. Le F.C. Barcelone utilise les données pour établir des plans en 4D de comment le stade va évoluer, et gérer aussi les flux de supporters. La sécurité sera en effet très importante pendant la rénovation du stade puisque 80.000 personnes se déplaceront les jours de match sur un chantier! En interne le Barça collecte des informations sur l’arrivée des fans au Camp Nou. La conclusion est que les comportements sont très différents suivant si ce sont les socios ou les touristes qui viennent majoritairement au stade. Dans le premier cas ils arrivent 15 minutes avant, dans l’autre deux heures. Avec un tel afflux en si peu de temps les enjeux sont grands pour éviter les accidents.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo: Twitter @BarcaInnoHub

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

2 Comments

Réagissez
  • Impressionnant !

    Mais je me permets un petit bémol de néophyte.

    Certes, le foot va gagner en efficacité et les joueurs vont être jugés avec précision sur leur rendement. Aux tarifs où ils sont payés, c’est la moindre des choses !
    Mais l’étape suivante, je divague, ce sont des joueurs sans âme, des cyborgs. Plus de sueur, plus d’erreur de marquage : les algorithmes feront la différence… Autant jouer à FIFA 8.0.7 :-((

  • Justement le football est en pleine mutation sous l’effet de la technologie et la robotisation des joueurs. D’ailleurs on assiste à un foot-hand-ball quand toute l’equipe Se replie en défence en deux murs contre l’attaque adverse qui circule le ballon autant qu’elle peut. Les tactics mécaniques remplacent la créativité et l’opportunisme des joueurs talentueux. Bref, bienvenue au football ou l’argent décide de l’art de jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *