UA-59106369-4

Attention à la casse!

Valverde redoublera d’attention cet après-midi dans le derby (16h15 CET). Après 9 matchs en 28 jours, et les organismes des joueurs du Barça sont fatigués.

C’est un problème de riches que d’autres clubs aimeraient avoir, mais c’est un problème quand même. Avec 9 matchs disputés depuis la reprise le 4 janvier, les joueurs du Barça commencent à tirer la langue. Ce n’est toutefois pas un jour pour flancher puisque les blaugranas disputent un nouveau derby à Cornella, en Liga cette fois, après les deux en 1/4 de finale de Coupe du Roi ces 2 dernières semaines (16h15 CET). Le tout dans un contexte tendu, marqué par les déclarations de Busquets et Piqué après le 2-0 du Camp Nou. Attention, donc.

Attention aux blessures!

Valverde n’est pas du genre à se plaindre. Il ne l’a fait ni après le départ de Neymar, ni quand l’équipe a joué à huis clos le 1er octobre, ni quand Mascherano s’en est allé. Alors quand le coach dit jeudi soir, juste après la victoire contre Valence, que « (les joueurs) sentent le poids de la répétition des matchs », à Barcelone tout le monde comprend. « Rotations » devient le mot clé avant la prochaine rencontre. Sauf que cet après-midi, c’est l’Espanyol qui se dresse sur le chemin des azulgrana. Et ce derby est tout sauf une partie de plaisir. « L’Espanyol va nous pousser dans nos retranchements. Ils commenceront fort, et nous devrons être bien en place pour montrer que l’on veut gagner ce match. Nous sommes prêts. Ces rencontres se gagnent avec le cœur et ce sera à nous de le démontrer » à ajouter La Valve hier en conférence de presse (propos repris par @marcosperiodico).

L’émotion sera d’autant plus palpable que les deux derbys de Coupe du Roi ont fait monter d’un cran la tension. D’abord à cause des insultes à Piqué et sa femme Shakira à l’aller par les ultras de l’Espanyol, que le vice-président blanquiazul Adolf Rousaud avait demandé le lendemain à « relativiser ». Puis après les déclarations à la fin du match retour de Busquets – fustigeant l’Espanyol d’avoir célébrer sa victoire comme une qualification – et de Gerry – rebaptisant l’Espanyol de Barcelone en Espanyol… de Cornella, là où se trouve le stade perico.

La tension sera à son comble

Alors que tout aurait pu s’arrêter là, l’autre club de Barcelone a saisi le Comité de discipline de la Fédération Espagnole pour sanctionner les deux joueurs. Pour éviter plus de problèmes, le Comité Anti-Violence a déclaré cette rencontre à hauts risques, ce qui renforcera de fait les effectifs de police autour du stade.

Heureusement depuis quelques jours les footballeurs et les entraineurs des deux équipes ont décidé de faire baisser la tension autour de la rencontre. « On est rivaux mais on est aussi collègues de profession. Ce n’est rien de plus qu’un match de foot » a dit hier Valverde. « Nous sommes centrés sur ce qui passera sur le terrain. On espère qu’il n’y aura rien de grave par ailleurs » a déclaré pour sa part l’attaquant de l’Espanyol Gerard Moreno vendredi. Les deux entraineurs se sont vus hier après-midi pour la traditionnelle photo entre techniciens culé et perico pour apaiser le climat, même si à coup sûr l’ambiance sera caliente au coup d’envoi du match à Cornella.

Pas de révolution à attendre

Valverde n’aura donc pas la possibilité de faire autant tourner qu’il l’aurait peut-être souhaité. En ce sens, le match contre Getafe dimanche prochain sera plus propice. En attendant difficile de se passer de Piqué et Umtiti en défense centrale, Messi et Suarez devant, et de mettre à la fois Busquets et Rakitic sur le banc. Iniesta, lui, pourrait être remplaçant en vue du déplacement à Valence jeudi, et Coutinho intégrer le 11 dès le départ.

Le Brésilien retrouvera un stade qu’il connait bien pour y avoir joué 6 mois en 2012. Petit Couto aura une occasion supplémentaire de prendre ses marques au sein de l’équipe azulgrana, sans Dembélé qui a participé hier à une partie de l’entrainement, pour la première fois 3 semaines après sa blessure à la cuisse gauche. Valverde fera attention cet après-midi à ce que personne ne le rejoigne à l’infirmerie.

Le 11 possible du Barça: Ter Stegen – Semedo, Piqué, Umtiti, Alba – Busquets, Paulinho, Rakitic, Iniesta – Messi, Suarez.

Photo: Miquel Llop/NurPhoto

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :