UA-59106369-4

Andrés Iniesta côté intime

Jean Saiz connait Andrés Iniesta depuis que ce dernier est arrivé à la Masia il y a 20 ans. Il nous livre un portrait intime du capitaine du Barça.

Peu de supporters peuvent se targuer de connaître aussi  bien Andrés Iniesta que Jean Saiz, fondateur de la Penya Gabriel Lopez Sola près d’Albi. Il a partagé avec Le Blog du Barça un portrait intime du capitaine du F.C. Barcelone, à la veille du Clasico.

Andrés Iniesta n’a pas changé malgré les honneurs

« Mon oncle était le délégué des équipes de jeunes du Barça quand Andrés Iniesta est arrivé en 1996 explique Jean Saiz. Il l’a pris sous son aile car sa femme – ma tante – était originaire de la même région, celle d’Albacete. L’été suivant, comme nous allions là-bas pour les vacances, nous sommes passé voir Andrés chez lui, à Fuentealbilla. C’est là que je l’ai vu la première fois ».

L’histoire entre les deux hommes prend un nouveau tournant en 2008, quand Jean Saiz décide de créer une Penya Blaugrana du nom de cet oncle, Gabriel Lopez Sola. « J’ai demandé à Andrés Iniesta s’il serait d’accord pour devenir le parrain de la Penya. J’y tenais beaucoup en hommage à mon oncle qui était mort 4 ans avant. » Iniesta accepte.

« Andrés n’a pas changé. C’est un homme très simple, très gentil. Une personne magnifique, comme toute sa famille. »

« Andrés Iniesta? Il est simple et généreux »

Jean Saize révèle aussi une anecdote qui en dit long sur le caractère de Don Andrés, et celui de sa famille. « C’était en 2010, lors d’un déplacement avec la Penya à Barcelone. Il était prévu qu’on rencontre Iniesta à la Ciutat Esportiva, après l’entrainement. On a attendu mais il n’est pas venu. J’ai parlé avec son papa, qui a réglé ça avec son fils en quelques minutes. On est monté chez Andrés en bus, le père nous guidant devant dans sa voiture. Iniesta nous accueilli devant chez lui. On a fait des photos, il a signé des maillots alors le lendemain il partait en déplacement en Angleterre (à Arsenal exactement). J’imagine mal Ronaldo faire un truc comme ça ».

Mais le meilleur souvenir de Jean Saiz avec Andrés Iniesta s’est déroulé un an plus tôt, en 2009, quand il se sont vu pour la première fois depuis 12 ans chez  le grand-père du capitaine du Barça, à Fuentealbilla. « Quand il est entré je me suis dit « C’est lui qui a marqué à Chelsea? » Je ne l’avais pas vu depuis douze ans et il était devenu un homme. La seule chose qui m’à étonné c’est sa taille. Je suis plus grand que lui alors que je ne mesure que 1 mètre 72″.

le_blog_du_barca_iniesta_intime_2016_telethon

Jean Saiz, à gauche, avec Andrés Iniesta.

Depuis 4 ans, Iniesta collabore au Téléthon en faisant don d’un maillot dédicacé à la Penya Gabriel Lopez Sola. « C’est une personne simple et généreuse » nous a dit Jean Saiz. Et sa famille est très soudée. A Fuentealbilla, c’est son grand-père qui s’occupe de son planning quand il y va l’été. Son père, lui, gère ses affaires. Il était d’ailleurs très touché quand Andrés s’est blessé à Valence. »

Iniesta, qui a travaillé d’arrache pied depuis, sera de retour demain face à Madrid.

 

Abonnez-vous au Blog du Barça!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez-nous sur facebook et twitter.

Photo: avec l’autorisation de Jean Saiz.

A propos de l'auteur

Olivier Goldstein
Olivier Goldstein

Journaliste sportif spécialiste du F.C. Barcelone. Sur @Equinoxradio et 2 fois par semaine sur @But_FC. Fondateur de @leblogdubarca. A Barcelone depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *