UA-59106369-4

30 ans de Messi: le top 30 des matchs du 10 du Barça

Pour les 30 ans de Messi, quoi de mieux qu’un bon Top 30 de ses matchs pour se rappeler ses exploits. Dont un paquet contre le Real Madrid.

Messi a 30 ans. « Déjà » ou  » que ça! », c’est selon. « Déjà » pour prendre conscience que le temps passe vite, et qu’il faut profiter de voir Messi sur les terrains tous les week-ends, car les meilleures choses ont une fin. « Que ça! » car il est là depuis tellement longtemps, à user ses shorts depuis 2004 avec l’équipe première du Barça, qu’on pourrait croire qu’il en a 40.

Pour fêter ça la rédaction du Blog du Barça a travaillé sur un Top 30 de ses matchs. On espère qu’il vous plaira.

30 ans de Messi: matchs 30 à 21

N°30: Barça 2 – Madrid 0 (2008)

Un match comme ça au début de l’ère Guardiola. L’occasion de prendre 12 points d’avance sur le Real Madrid. Juande Ramos vient d’arriver sur le banc merengue à la place de Schuster, qui avait déclaré « qu’il était impossible de gagner au Camp Nou » quelques jours plus tôt. Pour la première fois dans un Clasico l’entraineur adverse décide d’un marquage musclé sur Messi. Ramos et Cannavaro se relayent pour punir l’Argentin sous les yeux impassibles de l’arbitre. L’Argentin se vengera à la fin avec une merveille de lob sur Casillas qui portera le score à 2-0. Cannavaro s’en souvient encore.

 

N°29: Barça 2 – Juventus 2 (2005)

Peu de monde s’en souvient mais ce match a fait basculer la carrière de Messi au F.C. Barcelone. Car en 2005, l’entraineur blaugrana Franck Rijkaard ne croit pas en lui. « Il voulait le prêter » a même dit Antón Parera, un des hommes forts du Barça durant les présidences de Josep Lluís Núñez et de Joan Gaspart, à l’auteur du livre « Insubmersible Messi ». L’Argentin répond sur le terrain avec une prestation époustouflante. Il enflamme le Camp Nou et fait tourner en bourrique Cannavaro et Zambrotta, à seulement 18 ans. « Si vous n’en voulez pas je le prends » dit alors Capello (source: id). Mais après cette soirée, le Barça ne le laissera pas l’Argentin s’échapper.

 

N°28: Barça 2 – Albacete 0 (2005)

« A ce moment-là j’étais tout simplement heureux de pouvoir jouer au Camp Nou en équipe première avec des joueurs incroyables disait Messi le mois dernier à la revue Four Four Two, repris par MD. Je ne pensais pas à marquer. »

C’est ce qui arriva pourtant ce 1er mai 2005, pour le premier but de l’Argentin sous les couleurs azulgranas. Entré à la 86ème minute, le numéro 30 pique 3 minutes plus tard un ballon au-dessus du gardien d’Albacete, sur une passe de Ronaldinho. Messi le célèbre déjà mais l’arbitre Velasco Carballo siffle un hors-jeu imaginaire. Ce n’est que partie remise. A la 91ème minute, l’Argentin prend un ballon de la tête aux 40 mètres des buts adverses et sert Ronnie derrière lui. Le Brésilien la lui remet presque immédiatement en cloche, comme 2 minutes plus tôt, et Messi 30 lobe de nouveau le portier d’Alabcete. Cette fois-ci c’est la bonne et l’Argentin peut laisser éclater sa joie. C’est le premier d’une série légendaire.

 

N°27: Espanyol 0 – Barça 1

On ne l’avait pas mis dans notre Top 30. Mais Messi a insisté puisque le match fait partie de sa sélection de 14 matchs dans Four Four Two. Et pour cause, c’est sa première apparition officielle chez les grands. Messi remplace alors Deco. “Ce fut un moment très spécial pour moi, quelque chose que j’attendais depuis longtemps » a dit l’Argentin à propos de ce match.

N°26: Nigeria 0 – Argentine 1

A part les super fans des Super Eagles et de l’Albiceleste et du tournoi de foot olympique, pas sûr que grand monde ait regardé cette rencontre. Elle est pourtant au plus haut dans l’estime de Leo Messi qui grâce à la victoire 1-0 de son équipe a remporté la médaille d’Or des Jeux Olympiques avec l’Argentine. Son deuxième titre après le Mondial Junior de 2005, déjà contre le Nigeria. « C’est l’un des meilleurs souvenirs de ma carrière, tant pour le tournoi en lui-même que pour avoir participé à un événement global ».

N°25: Barça 7 – Valencia 0 (2016)

Messi goleador, Suarez aussi. Les deux amis repartent chacun avec un ballon après avoir marqué trois buts contre Valence en demi-finale aller de la Coupe du Roi. L’image fait le tour du monde après que le délégué du Barça Carles Naval leur a remis à chacun leur trophée à emporter chez eux, du côté de Casteldefells.

 

N°24: Barça 2 – Estudiantes 1 (2009)

Le Barça n’a jamais gagné un trophée de Champion du Monde des Clubs et compte sur Messi pour y arriver à sa troisième tentative (défaites en 92 et 2006). La finale contre Estudiantes est insoutenable. Le Barça est menée par l’équipe de Veron jusqu’à la 90ème minute et un but de Pedro. En prolongations Messi, blessé avant le tournoi, va littéralement offrir de son corps la victoire aux azulgranas. Sur un centre de Dani Alves l’Argentin se jette aux six mètres et propulse le ballon aux fonds des filets adverses de la poitrine. Un moment de folie qui fera pleurer Guardiola lors de la remise des prix.

N°23: Real 0 – Barça 3 (2005)

Messi, n°30 sur le dos, est titularisé pour la première fois lors d’un Clasico aux côtés de Ronnie et Eto’o. Giuly, habituel titulaire, fait les frais de la décision de Rijkaard. L’Hollandais a été bien insipiré: à la 15ème minute Leo part au but avant de se faire chiper le ballon par Eto’o… qui marque! Si Ronaldinho a été applaudi par le Bernabeu, Messi, lui, prenait rendez-vous avec une pelouse qu’il allait martyriser dans les années à venir.

N°22: Barça 5 – Séville 1 (2014)

Une soirée de novembre au Camp Nou. Messi n’est plus qu’à un but du record de Telmo Zarra, qui a inscrit 251 buts en Liga et dont la marque tient depuis 1955. Leo ouvre le score en début de match sur coup-franc avant d’en marquer 2 de plus en fin de match. Avec 253 buts il devient le nouveau recordman en Liga. « C’est un orgueil incroyable a dit l’Argentin, toujours à Four Four Two. Je n’avais aucune célébration de prévue ». Ses coéquipiers le soulèvent au milieu du terrain et le F.C. Barcelone fait une vidéo pour commémorer l’instant. Zubi et Bartomeu sont sifflés lorsqu’ils apparaissent sur les écrans géants. Mais rien ne saurait altérer la joie de l’Argentin ce soir là.

N°21: Barça 3 – Real Madrid 2 (2011)

C’est assurément la Supercoupe d’Espagne la plus spectaculaire de ces dernières années. Le Barça de Guardiola et le Real de Mourinho s’affrontent dès le mois d’août. Champion d’Espagne en titre, le Barça reçoit au retour après avoir fait 2-2 au Bernabeu. Messi distribue d’abord une passe laser à Iniesta sur le 1-0 avant de marquer juste avant la pause. Le Real revient à 2-2 mais l’Argentin s’arrache à la 88ème minute et transperce Casillas d’une volée imparable. « Qué gol! » hurle Alfredo Martinez. Le Real, écœuré, ne restera même pas pour la remise de la Supercoupe.

30 ans de Messi: matchs de 20 à 11

N°20: Real 1 – Barça 0 (2011)

Tous les Clasicos n’ont pas été que joie et plaisir pour Messi. Celui de 2011 reste particulièrement douloureux en finale de la Coupe du Roi car les blaugranas s’inclinent en prolongations sur une tête de Cristiano. Le rêve d’un nouveau Triplé s’envole après une match heurté sans que l’arbitre Undiano Mallenco n’y trouve à redire. Dans les vestiaires de Mestalla, Messi pleure.

 

N°19: Barça 6 – PSG 1 (2017)

Ce match, Messi n’a pas fait la différence comme il en a si souvent l’habitude. Mais il a montré une facette de lui qu’aucun supporter blaugrana n’oubliera. A la 95ème minute, Sergi Roberto marque le 6-1 et la folie s’empare du Camp Nou. Et de Messi. Tel un hincha más, Leo se lance vers les supporters du virage et va célébrer le but avec eux. A la mode argentine. Comme la fête, certainement, que les fans de Newell’s lui offriront quand il finira sa carrière chez lui.

N°18: Juve 1 – Barça 3 (2015)

« On ne s’est pas rendu compte qu’on avait fait le Triplé » a dit Messi. Un soir de juin à Berlin, l’Argentin n’a pas marqué mais sur son tir repoussé par Buffon, Luis Suarez donne l’avantage au Barça à 20 minutes de la fin. « Soulever le trophée de la Ligue des Champions est incroyable ». Il ne reste qu’à lui souhaiter d’avoir de nouvelles opportunités.

N°17: Barça 5 – Real 0 (2010)

Ce soir là Messi n’est pas un soliste mais le premier violon d’un orchestre symphonique qui fait voler en éclat le Real Madrid de Mourinho. L’Argentin participe au but de Pedro, marqué au bout de 21 passes, puis délivre deux passes décisives à Villa. Le Camp Nou chavire.

N°16: Real 3 – Barça 4 (2014)

2014 est une année difficile pour le Barça. Tito Vilanova a dû renoncer en début de saison à entrainer le Barça pour des raisons de santé – il décèdera fin avril. Messi doute sur son avenir au Barça et consulte d’ailleurs Tito, son mentor, avant sa mort. Celui-ci lui dit de rester malgré tout. Pour le dernier Clasico de Tito, Messi lui offre un récital. 3 buts, dont 2 sur pénalty, qui relancent le championnat. Ça vous rappelle quelque chose?

N°15: Barça 5 – Getafe 2 (2007)

La réplique du but de Maradona que vous avez certainement vu des dizaines de fois. Messi part au but depuis sa moitié de terrain, dribble plusieurs joueurs, se présente devant le gardien, l’élimine, puis glisse le ballon au fond des filets. Le mythique commentateur catalan Puyal n’en a que pour l’Argentin: « Xavi pour Messi. Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, immense Messi! Encore Messi, encore Messi. Encore Messi, encore Messi, encore Messi, encore Messi! (il reprend souffle) Encore Messi, encore Messi! Encore Messi, encore Messi! Gol gol gol gol gol gol gol! » 14 secondes pour l’éternité.

N°14: Barça 2 – Man United 0 (2009)

Le petit lobe le géant. David défait Goliath. Ce soir de mai 2009, à Rome, Messi terrasse de la tête Van der Saar, 1m95. “Je ne pensais pas pouvoir marquer de la tête sachant que Rio Ferdinand était près de moi, mais sur l’action je n’avais personne à mes côtés. Le ballon est arrivé et j’étais là. »

N°13: Séville 1 – Barça 2 (2016)

C’est le soir où Messi s’est déguisé en Xavi et Iniesta, en plus de son costume. C’est le soir où King Leo a joué comme Jordan sur un terrain de basket. A la relance, à la construction, à l’attaque, en défense. Un match d’anthologie de la part de l’Argentin sur la pelouse de Séville qui fera dire à Michael Robinson, commentateur télé de la Liga depuis plus de 20 ans, qu’il venait de commenter la meilleure rencontre de sa carrière.

N°12: Barça 1 – PSG 1 (2013)

Messi est blessé mais le Barça va mal. Ses coéquipiers sont menés 1-0 au Camp Nou après avoir fait 2-2 à l’aller au Parc des Princes. Ils sont donc sur le point de se faire éliminer dès les 1/4 de finale de Ligue des Champions, après 5 demies-finales consécutives. Messi se transforme alors en Messie. Au moment où il part s’échauffer, la clameur enfle dans le stade. L’Argentin entre à 20 minutes de la fin et son aura fait reculer les Parisiens de 15 mètres. Le Barça accule alors son adversaire et sur l’un de ses premiers ballons Messi décale Villa qui trouve Pedro. 1-1. Les azulgranas sont qualifiés. Avec Messi sur un seul pied.

N°11: Barça 3 – Man U 1 (2011)

Sir Alex Ferguson dira plus tard que c’est la plus grande leçon de football qu’il ait jamais reçue. Ce soir là Messi et ses coéquipiers ne laissent aucune chance à Manchester United. L’Argentin marque le deuxième but et entre en transe. Le Barça est alors la meilleure équipe du monde et Messi son N°1.

30 ans de Messi: matchs de 10 à 1

N°10: Barça 3 – Athletic 1 (2015)

Ce soir là Messi réédite un but maradonesque en finale de Coupe du Roi, au Camp Nou. A la 20ème minute, alors que le score est toujours de 0-0, l’Argentin reçoit le ballon d’Alves sur le côté droit du milieu de terrain. Il part à l’intérieur puis revient vers l’extérieur pour éliminer son premier adversaire. Mais très vite les Basques le coincent à 3 contre 1 près de la ligne de touche. 2 contrôles géniaux éliminent les 2 premiers footballeurs, tandis que le 3ème, dépassé en vitesse, essaye de le retenir sans succès. Messi entre alors à toute allure dans la surface de réparation, crochète un dernier défenseur avant d’armer une frappe puissante sur le petit côté du gardien de l’Atletico, qui ne peut rien faire. Le Gol Sud remplit par les supporters blaugranas explose. 8 ans après le but de Getafe, il vient de revivre un but de Playstation de Messi.

N°9: Chelsea 1 – Barça 2 (2006)

C’est là où Messi s’est fait connaître du monde entier. « Son impact était si spectaculaire que Ronaldinho et Eto’o ont joué les utilités pour ne pas discuter son autorité » écrit alors Ramon Besa dans El Pais. Ce soir là l’Argentin martyrise Del Horno sur son côté droit. Dépassé, l’Espagnol fait une grosse faute sur Messi et se fait expulser provoquant la colère de Mourinho. « Il y a du bon théâtre à Barcelone » explosait le Portugais après-match. Et surtout du bon football.

N°8: Barça 7 – Leverkusen 1 (2012)

Sur la route de ses 91 buts marqués en 2012, un record sur une année civile, se présente le Bayer Leverkusen en 1/8ème de finale de Ligue des Champions retour au Camp Nou. Ce soir là Messi en marque 5, un record en match à élimination de cette compétition. « Ce fut une soirée incroyable a dit Leo, qui le classe dans son Top 14. J’ai adoré marquer 5 buts et que l’équipe gagne de manière aussi ample ».

N°7: Barça 3 – Real 3 (2007)

Le Barça de Ronaldinho commence sa longue descente alors que Messi s’affirme. L’Argentin marque ce soir là 3 buts au Real Madrid, dont un à la dernière seconde qui sauve le match nul et les 5 points d’avance de son équipe. “C’est toujours très beau de marquer un hat-trick au Real a dit Messi. Et là, c’était la première fois ».

N°6: Real 0 – Barça 2 (2011)

Quelque jours après avoir pleuré à Valence après la finale de la Coupe du Roi perdue, Messi retrouve le Real Madrid au Bernabeu en 1/2 finale aller de Ligue des Champions. Revanchard, l’Argentin trouve l’ouverture à deux reprises en fin de match. La première fois sur un centre d’Affelay qu’il coupe au premier poteau, puis sur un slalom après avoir été bien lancé par Busquets. « On aurait dit un quaterback » dira plus tard Denoueix à propos de Sergio. Messi lui venait de crucifier le Real Madrid. Sans l’aide de l’UNICEF.

N°5: Barça 4 – Arsenal 1 (2010)

1/4 de finale retour de Ligue des Champions au Camp Nou. A l’aller, le Barça a joué comme jamais à Arsenal mais n’a fait que 2-2. La défaite est donc interdite. Mais tout commence mal avec un but de Bendtner pour les Gunners. Le Barça doit donc marquer une fois sans en prendre un. Messi prend alors les choses en main et marque… 4 fois. Son équipe est qualifiée et l’Argentin obtient le lendemain un 10/10 dans l’Equipe.

 

N°4: Barça 3 – Bayern 0 (2015)

C’est la dernière fois que Messi est apparu en conférence de presse sous les couleurs du Barça. C’était le jour avant la demi-finale aller de Ligue des Champions contre le Bayern de Munich de Guardiola, qui fait son retour au Camp Nou. A Barcelone il se dit que le vestiaire veut prouver à son ancien entraineur que les succès se sont fait grâce à eux. Mais le match est verrouillé. Malgré les absences, le Bayern tient le 0-0 jusqu’à la 78ème minute. Jusqu’à que Messi ne reçoive le ballon de Dani Alves aux 20 mètres et trompe Neuer d’un tir surpuissant au ras de son petit poteau. 1-0. Puis 2-0 sur ce qui est l’un des buts les plus virals de Messi. L’Argentin fait tomber Boateng dans la surface avant de tromper Neuer d’une pichenette 2 minutes plus tard. « Je ne pensais qu’à prendre le dessus sur Boateng pour me rapprocher des cages. Comme dans n’importe quel match. Ce n’est que quand j’ai vu les commentaires sur les réseaux sociaux que je me suis rendu compte combien nous avions bien joué » a dit Messi à Four Four Two.

N°3: Real 2 – Barça 6 (2009)

L’histoire est connue. Le jour avant le Clasico, décisif si le Barça gagne, Guardiola a une illumination. Il appelle Messi pour lui expliquer qu’il jouera plus bas, loin de la surface adverse, pour perturber la défense du Real. Et ça marche. Metzelder et Cannavaro ne savent comment se placer et le Barça humilie les Merengues chez eux 6-2 avec le petito en position de faux 9. « C’est un match que dont je me souviendrai toujours » a dit Leo.

N°2: Allemagne 1 – Argentine 0 (2014)

Ce match symbolise la vie de Messi chez les grands d’Argentine. S’il a triomphé en juniors et en olympique, le titre se résiste à lui en A. La première fois, en finale de Coupe du Monde contre l’Allemagne en 2014. L’Albiceleste perd 1-0 en prolongations et Messi, tête basse, reçoit le titre du meilleur joueur du tournoi. « Il n’y a rien de pire que de perdre une finale de Coupe du Monde » dira plus tard Mascherano. C’est ce que devait se dire Messi en recevant son trophée.

N°1: Real 2 -Barça 3 (2017)

Ce match n’est pas un titre, mais pour tout ce qu’il représente de symbolique il est numéro 1 de notre Top 30. Parce que Messi ce soir là s’est fait déchirer la lèvre par Marcelo sans que l’arbitre ne dise rien. Parce que rageusement il égalise en fin de première mi-temps. Parce qu’il sauve une énième fois le Barça inscrit dans les arrêts de jeu le but de la victoire, son 500ème sous le maillot azulgrana. Parce qu’il le célèbre de manière inédite en enlevant son maillot et le présente au public du Bernabeu. « Ce fut une soirée parfaite a dit Leo a Four Four Two. Quand Jordi Alba a le ballon, je sais exactement où le ballon va arriver. C’est une combinaison que nous avions répété à l’entrainement. Après le match Luis Enrique m’a dit que j’étais le meilleur joueur de l’Histoire mais je dois dire que c’est aussi grâce à lui. Il est arrivé à un moment où nous étions mal et nous a donné l’envie d’être de nouveau compétitifs ».

Et vous, quel est votre Top 30?

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo by Xavier Bonilla/NurPhoto

A propos de l'auteur

Redaction
Redaction

11 Comments

Réagissez
  • Superbe article !!
    Tellement de nostalgie de revoir ses magnifiques buts !
    Quel grand joueur, qu’il continue de nous faire rêver

  • Messi me donne envie de me surpasser à chaque instant. Merci pour ce récapitulatif de son parcours. Le top pour moi est le plus récent.. Le classico. Un moment d’extase. A la dernière minute. Força Barça.. Merci Oliver

  • Superbe article pour moi également même si j’ai déjà énormément regardé des vidéo du Barça et de Messi sur YouTube (je vous conseille la chaîne Messi the Boss entre autre, le gars fait un super boulot!) et ai vu TOUS les matchs en direct depuis 2008-2009 justement, année ou j’ai découvert le Barça tout court, le Barça de Guardiola, Messi (Je remercie tout les jours ses parents de l’avoir fait, des claques il m’en a mis lui!) et ressentie d’incroyables émotions devant le foot alors que je ne m’y intéressais pas vraiment avant ça! (Découvert car j’ai vu un match sur Canal+, une période en clair je crois puis ensuite je n’ai plus voulu en manquer un seul pendant toutes ces années, qu’il soit triste ou magnifique…).

    J’en suis au premier match et je salive déjà de revoir tout ça.

    Merci!

  • Le n°9 me refait penser à certains commentaires que j’ai entendu dans l’équipe du soir (je précise que j’aime l’émission) sur la chaine l’équipe lors de l’explosion de Mbappé le comparant à Messi au même âge (soit 18 ans) en concluant que ce dernier ne faisait pas autant de différences… Les chroniqueurs ont parler trop vite et avaient oublié de revoir les images de la saison 2005/2006 je crois après en avoir justement visionné certaines!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *